Habibou Bangré

Habibou Bangré

Habibou Bangré. Journaliste, spécialiste de l'Afrique. Elle collabore notamment avec The Root.

A quand la justice en RDC

A quand la justice en RDC

«Un matin en septembre 2010, j’ai quitté ma maison pour aller couper des bananes, raconte Marie, 37 ans. Deux soldats sont arrivés dans la bananeraie. Ils m’ont arrêtée et m’ont dit que si je parlais, ils me tueraient.[…] J’ai été violée six fois par un des soldats. Il a insisté pour que je l’emmène chez moi. Quand je suis rentrée au village, j’ai vu des soldats en train de piller les maisons. Le soldat m’a pris un matelas, quatre chèvres et quatre poulets. Puis il est parti.»

Les mille et un secrets du mariage halal

Les mille et un secrets du mariage halal

«Le mariage est l’un des rituels où la communauté arabo-musulmane commet de nombreuses maladresses, explique Noredine Allam, 33 ans. Aujourd’hui, beaucoup le célèbrent comme une tradition, une coutume, et plus du tout comme un acte religieux. Il y avait une urgence pour moi à parler de ce problème.» C’est ainsi que l’ex-graffeur d’Amiens (Nord de la France) s’est mis à écrire le scenario de la bande-dessinée Mariage, sortie le 17 juin aux Editions du BDouin.

Le Sénégal cherche un remède aux grossesses précoces

Le Sénégal cherche un remède aux grossesses précoces

Assiatou est digne. Il n’empêche: son regard trahit sa peine. Sourde et violente. «Je suis tombée enceinte en fin d’année de 4e, j’avais 16 ans», murmure d’une voix éraillée cette collégienne menue du village de Dabo (Haute-Casamance, sud du Sénégal). En apprenant la nouvelle, sa mère n’a rien dit mais a pleuré pendant deux longs jours. Ce n’est pas le déshonneur associé aux grossesses hors mariage qui a fait couler ses larmes: elle craignait que sa fille soit expulsée de l’école.

Pygmées, la tradition en héritage

Pygmées, la tradition en héritage

19 janvier. Quelque 1.200 exposants s’affairent au Comice agro-pastoral d’Ebolowa, chef-lieu de la province camerounaise du Sud. Les agriculteurs qui ont pu obtenir un stand exposent avec fierté leurs plus beaux plantains, macabos, maniocs... Tandis que les éleveurs présentent avec le même enthousiasme leurs vaches, poissons et autres escargots géants. A une dizaine de mètres de la cage du lion, trois filles et un garçon en uniforme se tiennent en rang. C’est la première promotion de Pygmées de l’Ecole nationale des eaux et forêts (Enef) de Mbalmayo.