Slate Afrique

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Le nouveau roi du Rwanda vit dans une petite maison en banlieue de Manchester

Le nouveau roi du Rwanda vit dans une petite maison en banlieue de Manchester

En passant devant cette maison en brique rouge au style typiquement britannique et nichée dans la banlieue de Manchester, impossible d'y voir le logement d'un roi. Pourtant, comme le rapporte le média britannique The Guardian, c'est là que vit Emmanuel Bushayija, désigné sous le titre de Yuhi VI, nouveau monarque du Rwanda, quelques semaines après le décès du roi Kigeli, qui portait ce titre depuis l'indépendance du pays. 

Une sécheresse menace des milliers d'éléphants au Zimbabwe, mais l'Etat l'ignore

Une sécheresse menace des milliers d'éléphants au Zimbabwe, mais l'Etat l'ignore

Le gouvernement du Zimbabwe ne fait plus grand-chose pour ses citoyens depuis des années. Inutile de dire que les autorités ont encore moins de scrupules à sauver de la sécheresse les éléphants qui peuplent les savanes du pays. Comme l'ensemble de l'Afrique australe, le Zimbabwe souffre pour la troisième année consécutive d'un climat exceptionnellement sec et chaud.  À lire aussi: Menacé par la sécheresse, le Zimbabwe met en vente sa faune sauvage

Une Coupe du monde à 48 équipes? Une bonne nouvelle pour l'Afrique

Une Coupe du monde à 48 équipes? Une bonne nouvelle pour l'Afrique

À la Fédération internationale de football (Fifa), l'heure est à l'élargissement. L'institution qui organise tous les quatre ans la Coupe du monde a annoncé mardi 10 janvier que la compétition la plus prestigieuse de la discipline regrouperait 48 équipes lors de l'édition 2016, contre 32 actuellement. «Le conseil de la Fifa a décidé à l'unanimité un format à 48 équipes pour la Coupe du monde 2026 avec 16 groupes de 3 équipes. Plus de détails seront communiqués après la réunion», a indiqué la Fifa sur son compte Twitter.

Quand Donald Trump rencontre Denis Sassou-Nguesso

Quand Donald Trump rencontre Denis Sassou-Nguesso

Dans les jours suivants l'élection de Donald Trump à la présidence américaine, plusieurs autocrates africains avaient applaudi à deux mains le succès du candidat républicain. La raison? Ils espéraient, du président égyptien al-Sissi au chef d'Etat du Burundi, Pierre Nkurunziza, que la nouvelle administration américaine soit moins regardante que la précédente sur les droits de l'homme et la démocratie, comme nous le racontions ici. 

Le grand détournement des Camerounais qui parodient la courbette de leur ministre

Le grand détournement des Camerounais qui parodient la courbette de leur ministre

Un excès de zèle est parfois contre-productif. C'est ce que doit se dire le ministre des Sports du Cameroun, Pierre Ismaël Bidoung Kpwatt, après sa courbette un peu trop marqué face au président Paul Biya. Comme le rapporte le média France 24, Pierre Ismaël Bidoung Kpwatt a en effet salué le chef d'Etat «deux pieds écartés, tête baissée» et à une distance d'un mètre. Résultat, le ministre apparaît excessivement courbé. 

En Gambie, une dictature vieille de 22 ans s'achève dans les urnes

En Gambie, une dictature vieille de 22 ans s'achève dans les urnes

Sur le continent africain, les dictateurs n'abdiquent généralement que sous la contrainte des armes et de la violence: coup d'Etat, révolution, guerre civile... Mais une éclaircie est venue de Gambie où environ 800.000 électeurs ont voté lors de l'élection présidentielle du 1er décembre. Le président sortant Yahya Jammeh, qui était arrivé au pouvoir par un putsch en 1994 et s'était maintenu grâce à des élections contestées, a reconnu sa défaite face au leader d'une opposition unie, Adama Barrow. Un éclair dans le ciel politique de l'Afrique.