Foreign Policy

Foreign Policy

Les articles signés Foreign Policy ont d'abord été publiés en anglais sur le site Foreign Policy, magazine en ligne américain de Slate Group, spécialisé dans les affaires étrangères et l'économie.

Assassiner Kadhafi? Jamais de la vie!

Assassiner Kadhafi? Jamais de la vie!

Quand mon radio-réveil s’est mis en route ce matin-là [le 25 avril 2011], la première information que j’ai entendue évoquait une attaque aérienne de l’OTAN contre la propriété du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, près de Tripoli. Même si les responsables de l’OTAN ont nié avoir tenté de le tuer, il est difficile de croire qu'ils n’espéraient pas un heureux coup du sort [Un des fils du colonel Kadhafi, Seïf al-Arab, aurait été tué dans la n

Et les gagnants de l'intervention militaire en Libye sont...

Et les gagnants de l'intervention militaire en Libye sont...

Si l’on se fie à l’Irak et à l’Afghanistan —et je ne vous parle même pas du Vietnam—, il sera bientôt temps de déclarer la victoire en Libye et de rentrer à la maison. Mais on peut d’ores et déjà produire une liste des grands gagnants du moment de cette non-intervention policière/non-guerre/non-changement de régime/zone d’exclusion aérienne qui est en train de rappeler au monde que la diplomatie est un art plus difficile que d’organiser des actions sociales à Chicago.

Le retour d'Ebola au Congo est un test avant la prochaine grande épidémie

Le retour d'Ebola au Congo est un test avant la prochaine grande épidémie

Dans une région reculée de la République démocratique du Congo, le virus Ebola a refait surface, tuant au moins 3 personnes et en envoyant six autres à l'hôpital. Et ce n'était pas une simulation. Dans le sillage de l'épidémie d'Ebola de 2014-2016 en Afrique de l'Ouest, dans laquelle presque toutes les réponses de la communauté internationale ont été défaillantes, beaucoup de choses ont changé. Il y a désormais des stocks de vaccins expérimentaux contre le virus Ebola, dont l'efficacité a été prouvée à 100% lors de tests menés en Guinée, au Liberia et au Sierra Leone.

Mauvaise nouvelle, la mort d'un dictateur est rarement suivie d'une transition démocratique

Mauvaise nouvelle, la mort d'un dictateur est rarement suivie d'une transition démocratique

Il y a 55 dirigeants aux pratiques autoritaires dans le monde, et 11 d'entre-eux ont plus de 69 ans. Un âge ou la question de la succession commence à prendre beaucoup de place. En Afrique, ils sont plusieurs à avoir dépassé cet âge, et à s'accrocher au pouvoir de façon autoritaire - ou très très autoritaire - sans que l'on sache si leur départ ou leur mort ouvrira une ère plus démocratique.