mis à jour le

Cameroun: l'ONU "encourage"

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, "encourage" le Cameroun "à continuer à adopter davantage de mesures de confiance et de réconciliation", dans un communiqué publié après la libération samedi du principal opposant dans le pays, Maurice Kamto.

En se félicitant de cette décision du président Paul Biya, ainsi que de la remise en liberté de 102 membres de son parti Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), Antonio Guterres indique avoir aussi pris "note de la libération de 333 prisonniers détenus en relation avec la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest".

"Le secrétaire général se félicite également de la tenue du dialogue national" et pousse à ce qu'il bénéficie d'un "suivi effectif", précise son communiqué en rappelant que les Nations unies restent disponibles pour aider les autorités et le peuple camerounais à cet égard.

Maurice Kamto, candidat malheureux à l'élection présidentielle de 2018, a été libéré samedi à Yaoundé après neuf mois de prison. Il avait été arrêté fin janvier avec des centaines de ses partisans à la suite de manifestations pacifiques organisées pour protester contre les résultats de la présidentielle.

Le Cameroun, pays perçu pendant des années comme un relatif havre de paix en Afrique centrale, est confronté aujourd'hui à de multiples crises. Le nord du pays est sous la menace du groupe jihadiste nigérian Boko Haram. Dans deux régions au nord-ouest et sud-ouest peuplées principalement par la minorité anglophone, des combats et exactions entre groupes armés indépendantistes et militaires ont fait depuis deux ans environ 3.000 morts, selon des ONG.

AFP

Ses derniers articles: RDC: l'UE maintient ses sanctions sauf pour deux officiels  Desmond Tutu de retour chez lui après six jours d'hospitalisation  Alerte rouge au cyclone sur la côte nord-ouest de Madagascar 

l'ONU

AFP

RDC: un manifestant anti-ONU tué par balle

RDC: un manifestant anti-ONU tué par balle

AFP

Les attaques anti-ONU en RDC "préméditées, organisées et financées", selon l'ONU

Les attaques anti-ONU en RDC "préméditées, organisées et financées", selon l'ONU

AFP

En Libye, la "tension" américano-russe complique le conflit selon l'ONU

En Libye, la "tension" américano-russe complique le conflit selon l'ONU