mis à jour le

Des centaines de jeunes Ougandais dans les rues pour la défense du climat

Des centaines de jeunes Ougandais se sont réunis vendredi pour demander que le monde agisse contre le changement climatique, dans le cadre d'une journée mondiale d'action destinée à mettre en garde contre l'imminence de la catastrophe environnementale.

Arrivés par bus, en moto-taxis ou à pied, ces écoliers ont commencé leur marche dans la ville de Wakiso, aux abords de la capitale Kampala. Ils arboraient des pancartes dénonçant l'échec de leur gouvernement à s'attaquer à la problématique du changement climatique.

"Combien de personnes doivent mourir avant que vous n'agissiez?", demandait sur un écriteau Cissy Mukasa, 12 ans. "Cette fois-ci, le gouvernement doit agir", était-il aussi écrit.

L'Ouganda, un pays doté de trésors naturels tels que les monts Rwenzori, d'animaux sauvages comme les gorilles des montagnes, et bordant le plus grand lac d'Afrique, le lac Victoria, est affecté par le réchauffement climatique.

Il connaît des sècheresses prolongées, et des pluies plus intenses qui débouchent sur des inondations, des glissements de terrain et la propagation des maladies.

Ces jeunes Ougandais avaient répondu, comme des centaines de milliers d'écoliers dans le monde, à l'appel de la jeune Suédoise Greta Thunberg à boycotter les salles de classe, l'espace d'une journée, pour une très symbolique "grève de l'école pour le climat".

"Parlement, leaders politiques et religieux, pourquoi êtes-vous silencieux", avait inscrit sur une affiche Zedekia Wafula, 12 ans.

Des missions diplomatiques ont distribué de l'eau et de la nourriture aux manifestants, pendant que des groupes de musique assuraient l'ambiance.

Parmi les manifestants se trouvait Leah Namugerwa, 15 ans, la plus connue des jeunes activistes ougandais défendant l'environnement, qui avait fait parler d'elle en février en lançant seule une grève en faveur du climat dans son école, avant d'être rejointe par d'autres.

Des adultes, appartenant pour certains à des groupes de défense de l'environnement, ont aussi pris part au défilé.

Au Kenya voisin, quelques centaines d'enfants et d'adultes sont également descendus dans les rues pour cette journée qui pourrait constituer la plus grande mobilisation jamais organisée pour appeler à faire face à l'urgence climatique.

AFP

Ses derniers articles: Soudan: signature samedi d'un accord de paix, reste son application  Génocide au Rwanda: Protais Mpiranya, dernier haut responsable en fuite  Tueries en RDC: Mukwege en croisade contre l'impunité dix ans après 

climat

AFP

En Egypte, le climat de peur autour d'une affaire de viol menace le #metoo local

En Egypte, le climat de peur autour d'une affaire de viol menace le #metoo local

AFP

La RDC peine

La RDC peine

AFP

L'humoriste Mamane, nommé ambassadeur climat pour le Sahel

L'humoriste Mamane, nommé ambassadeur climat pour le Sahel

défense

AFP

Ethiopie: le ministre de la Défense remplacé après avoir critiqué M. Abiy

Ethiopie: le ministre de la Défense remplacé après avoir critiqué M. Abiy

AFP

Pas toujours moral, mais pas coupable: la défense de Lamine Diack réclame l'indulgence du tribunal

Pas toujours moral, mais pas coupable: la défense de Lamine Diack réclame l'indulgence du tribunal

AFP

La défense de Kabuga ferraille contre sa remise

La défense de Kabuga ferraille contre sa remise

jeunes

AFP

La France "porte le deuil" des six jeunes humanitaires tués au Niger

La France "porte le deuil" des six jeunes humanitaires tués au Niger

AFP

Mali: les jeunes opposants appellent

Mali: les jeunes opposants appellent

AFP

Ne pas jeûner, un défi de plus durant le confinement pour de jeunes Tunisiens

Ne pas jeûner, un défi de plus durant le confinement pour de jeunes Tunisiens