mis à jour le

CAN-2019: le Cameroun ne se presse pas

Le Cameroun tenant du titre a montré sa solidité à défaut de talent, en prenant un point face au Ghana (0-0) qui le rapproche des huitièmes de finale de la CAN, samedi à Ismaïlia. 

Pour trouver une surprise dans ce match monotone, il fallait être au stade une heure avant le coup d'envoi: le capitaine Eric Maxim Choupo-Moting allait débuter sur le banc, doublé par Clinton Njie!

Le sélectionneur Clarence Seedorf voyait peut-être avec l'attaquant de Marseille l'opportunité d'apporter plus de percussion, quand le Parisien avait déçu lors du premier match, gagné difficilement face à la Guinée-Bissau (2-0).

Mais ses Lions indomptables n'ont pas été emballants, trop brouillons, et victimes de leur système à cinq défenseurs qui en disait long sur leur préférence de ne pas prendre de but plutôt que d'en marquer un.

Les tenants du titre ont moins montré dans le jeu que l'Algérie, le Maroc ou l'Egypte, qui ont tous déjà assuré leur qualification pour les huitièmes de finale. Mais, avec quatre points et un dernier match à jouer contre le Bénin mardi, leur horizon reste dégagé.

Le technicien néerlandais a choisi un autre objectif, en voulant construire une arrière-garde imperméable devant André Onana, le meilleur gardien du Continent - deux éléments qui, le plus souvent, mènent loin dans une CAN. Avec cette deuxième "clean sheet", il peut être sûr qu'il faudra être costaud pour éliminer le Cameroun.

"C'est un point qui est important, parce qu'on cherche une qualification. Il y a eu des bonnes choses, d'autres un peu moins. C'est un bon point de pris", a soupesé le défenseur Gaëtan Bong.

- la barre pour la Ghana -

"On s'est créé des occasions. La défense a bien défendu", a indiqué Seedorf, satisfait du résultat.

Le Ghana de Thomas Partey, à l'orgueil blessé après son nul contre le Bénin (2-2), n'a pour le moment pas les épaules pour ce genre de match. Sans idées, les Blacks Stars enchaînent une deuxième performance mitigée, mais qui reste positive sur le plan comptable.

Un succès contre la Guinée-Bissau mardi devrait leur ouvrir les portes de la phase finale, en les faisant terminer parmi les deux premiers, ou les quatre meilleurs troisièmes.

La sélection des frères Ayew peut s'estimer heureuse d'être encore en course, car les Camerounais n'ont pas été loin d'ouvrir le score. Il a fallu un superbe tacle de Jonathan Mensah pour empêcher Karl Toko-Ekambi de tirer à bout portant (32), puis un bel arrêt de Richard Ofori face à la frappe de Christian Bassogog (41).

Mais une énorme erreur de relance de Jean-Armel Kana-Biyik a donné au Ghana une balle de match, stoppée par la transversale sur une frappe d'Owusu Kwabena (87).

L'entrée de Choupo-Moting (74), qui a repris le brassard à Georges Mandjeck, n'a pas apporté de nouvelle surprise au match qui s'est achevé sur un 0-0 logique, le deuxième de la compétition. Le Cameroun devra encore attendre pour se qualifier.

AFP

Ses derniers articles: L'attaque au Niger, un défi pour Macron et Barkhane  Mali: dispersion  Il n'y a pas "de crise" au Zimbabwe, selon le porte-parole du gouvernement 

Cameroun

AFP

Le Cameroun de l'inamovible Biya sous pression sur les droits humains

Le Cameroun de l'inamovible Biya sous pression sur les droits humains

AFP

Trois militaires inculpés pour un massacre de civils au Cameroun anglophone

Trois militaires inculpés pour un massacre de civils au Cameroun anglophone

AFP

Le Cameroun accusé d'avoir traité le coronavirus

Le Cameroun accusé d'avoir traité le coronavirus

presse

AFP

Maurice: le temps presse pour pomper le carburant du bateau échoué

Maurice: le temps presse pour pomper le carburant du bateau échoué

AFP

La presse africaine touchée de plein fouet par la crise

La presse africaine touchée de plein fouet par la crise

AFP

Roman sur les îles Chagos: Caroline Laurent lauréate du prix Maison de la Presse

Roman sur les îles Chagos: Caroline Laurent lauréate du prix Maison de la Presse