mis à jour le

RDC: l'ex-porte-parole du régime Kabila brièvement arrêté puis relâché

Le porte-parole du régime de l'ex-président de la République démocratique du Congo Joseph Kabila, Lambert Mende, a été brièvement arrêté dimanche à Kinshasa, ont indiqué à l'AFP ses proches.

"Il a été relâché après avoir été torturé", a affirmé un membre de son cabinet, Auguy Kande, qui n'a pas précisé son lieu de détention.

"L'honorable (député) Lambert Mende a été brutalement enlevé à son domicile aujourd'hui par quatre Jeeps de la police et de l'armée", avait auparavant affirmé à l'AFP son secrétaire particulier, Franck Diefu.

"C'est sur ordre du vice-ministre de l'Intérieur qui assure l'intérim, Basile Olongo", avait assuré l'ancien patron de l'Agence nationale de renseignements (ANR), Kalev Mutond, qui avait prévenu des médias.

La porte-parole du gouvernement par intérim Marie-Ange Mushobekwa a renvoyé l'AFP vers la police, laquelle n'était pas joignable pour l'instant.

Lambert Mende, 66 ans, a été l'indéfectible ministre de la Communication et porte-parole des gouvernements de Joseph Kabila pendant plus de dix ans entre 2008 et début 2019.

Il a quitté son ministère après avoir été élu député de sa province d'origine du Sankuru (centre) à l'issue des élections générales du 30 décembre 2019.

M. Mende a tenté ensuite de se faire élire gouverneur de la province du Sankuru où sa candidature a suscité des remous. Des députés provinciaux ont refusé de voter pour sa candidature unique.

Félix Tshisekedi a été proclamé vainqueur de l'élection présidentielle du 30 décembre. Son investiture le 24 janvier en présence de son prédécesseur a marqué la première transmission pacifique du pouvoir au Congo.

M. Tshisekedi est lié par une alliance de coalition avec M. Kabila dont les proches ont gardé tous les leviers du pouvoir, selon le résultat officiel des élections du 30 décembre.

La présidence a promis pour cette semaine la nomination d'un Premier ministre qui doit être compatible avec le président Tshisekedi et le "président honoraire" Kabila.

AFP

Ses derniers articles: La Tunisie depuis la chute de Ben Ali en janvier 2011  Homme d'affaires ou juriste? Les Tunisiens votent pour une présidentielle  Elections générales sous haute tension au Mozambique 

Kabila

AFP

Gouvernement en RDC: "C'est Kabila qui continue, c'est un affront", tempête Fayulu

Gouvernement en RDC: "C'est Kabila qui continue, c'est un affront", tempête Fayulu

AFP

RDC: battu, l'ex-porte-voix de Kabila dénonce la "corruption" dans sa famille politique

RDC: battu, l'ex-porte-voix de Kabila dénonce la "corruption" dans sa famille politique

AFP

RDC: deux durs de l'ancien régime Kabila proposés

RDC: deux durs de l'ancien régime Kabila proposés

régime

AFP

Au Burundi, l'ouverture en catimini d'un régime dos au mur

Au Burundi, l'ouverture en catimini d'un régime dos au mur

AFP

Au Zimbabwe, chasse aux sorcières contre ceux qui osent critiquer le régime

Au Zimbabwe, chasse aux sorcières contre ceux qui osent critiquer le régime

AFP

Sur les ruines de "Mount Carmel", ferme zimbabwéenne saisie par le régime Mugabe

Sur les ruines de "Mount Carmel", ferme zimbabwéenne saisie par le régime Mugabe