mis à jour le

Somalie: les lycéens protestent contre l'annulation d'examens

Des centaines de lycéens somaliens ont manifesté mardi dans les rues de Mogadiscio pour protester contre l'annulation d'examens nationaux dont les énoncés avaient fuité sur les réseaux sociaux, a constaté un journaliste de l'AFP.

Le ministre de l'Éducation, Abdullahi Godah Bare, avait annoncé lundi que les six examens qui avaient déjà été passés étaient annulés, et que l'ensemble du processus reprendrait à zéro fin mai.

"Le ministère prendra des mesures supplémentaires pour s'assurer qu'il n'y ait pas de fuites autour de l'examen la prochaine fois, et il est possible que les plateformes de réseaux sociaux soient désactivées dans le pays pendant les cinq jours que durera l'examen", avait-il menacé.

Le ministre n'a donné aucune précision sur les origines de cette fuite, sinon que les documents provenaient de l'un des 90 centres d'examens et que certains parents avaient acheté les résultats.

"C'était malheureux qu'un étudiant ayant travaillé dur soit assis à côté d'un autre qui comptait sur les résultats qu'il avait achetés", avait-il ajouté.

En colère, les lycéens ont répliqué mardi en descendant par centaines dans les rues de la capitale.

"Nous avons travaillé tard le soir pendant trois nuits pour préparer ces examens (...) et après tout ça, le ministre dit qu'il annule les examens pour recommencer à zéro. Nous ne l'accepterons pas", a déclaré à l'AFP un manifestant, Hussein Iftiin.

"Nous n'accepterons pas de recommencer l'examen et nous le voulons pas. C'est de la corruption et nous n'avons rien à voir avec ça. C'est lui (le gouvernement) qui a vendu l'examen et n'a pas été à la hauteur de ses responsabilités", a approuvé une mère d'élève, Fadumo Hassan.

Environ 31.000 lycéens sont concernés par l'annulation de ces examens. 

AFP

Ses derniers articles: Olympisme: Paris et Dakar s'associent pour les JO-2024 et ceux de la jeunesse en 2022  Algérie: après l'annonce d'une élection, l'armée durcit le ton  A Anvers après Bruxelles, tapis rouge pour Tshisekedi qui retisse le lien avec la Belgique 

lycéens

AFP

Soudan:

Soudan:

AFP

Soudan: manifestation après la mort de lycéens

Soudan: manifestation après la mort de lycéens

AFP

L'ONU appelle

L'ONU appelle