mis à jour le

L'opposant équato-guinéen arrêté au Tchad libéré

Un des principaux opposants équato-guinéens, Andres Esono Ondo, arrêté le 11 avril à N'Djamena, au Tchad, a été libéré et est parti mercredi pour Malabo, a-t-on appris de sources policières et auprès de proches.

"Nous avons libéré l'opposant équato-guinéen qui a décidé de rentrer chez lui à Malabo. Il a pris son vol ce matin à destination de Douala", a indiqué à l'AFP une source policière tchadienne.

M. Esono Ondo avait été arrêté alors qu'il se rendait au congrès du principal parti d'opposition tchadien, l'Union nationale pour la démocratie et le renouveau (UNDR), dans la province de Guera (centre du Tchad).

Peu après, Malabo l'a accusé d'avoir eu pour "unique objectif l'acquisition d'armes et de munitions ainsi que le recrutement de terroristes pour commettre un coup d'Etat en Guinée équatoriale avec un financement étranger".

Lundi, le parti équato-guinéen Convergence pour la démocratie sociale (CPDS) avait condamné l'arrestion de M. Esono Ondo, son secrétaire général, estimant qu'il s'agissait "d'un enlèvement sans motif par les autorités tchadiennes".

"Andres est libéré et a été déposé à l'aéroport pour un départ via Douala à 7h50. Il a choisi de rentrer chez lui et non l'exil", a confirmé à l'AFP l'opposant tchadien Saleh Kebzabo, président de l'UNDR.

En 2015, Andres Esono Ondo, avait été accusé d'avoir recruté une personne malade d'Ebola en vue d'introduire le virus en Guinée équatoriale au moment de la Coupe d'Afrique des nations de football (CAF). Il avait été relaxé après que ces accusations se furent révélées fausses et montées de toute pièce par des proches du régime.

La Guinée équatoriale a connu une histoire agitée de coups et tentatives de coups d'Etat depuis son indépendance de l'Espagne en 1968.

Le régime de M. Obiang, 76 ans dont 39 au pouvoir, est régulièrement accusé d'atteintes aux droits de l'homme par ses opposants et des organisations internationales.

AFP

Ses derniers articles: Quatre diplomates américains ouvrent des comptes bancaires au Soudan  Le roi du Maroc gracie la journaliste emprisonnée pour avortement illégal  Afrique du Sud: manifestation de réfugiés contre les violences xénophobes 

Tchad

AFP

Les législatives au Tchad repoussées

Les législatives au Tchad repoussées

AFP

Etat d'urgence dans l'Est du Tchad après des violences intercommunautaires

Etat d'urgence dans l'Est du Tchad après des violences intercommunautaires

AFP

L'opposant équato-guinéen arrêté au Tchad est rentré libre

L'opposant équato-guinéen arrêté au Tchad est rentré libre