mis à jour le

Afrique du Sud: des dizaines de Malawites veulent partir après des violences xénophobes

Plusieurs dizaines de ressortissants du Malawi ont annoncé leur intention de quitter l'Afrique du Sud après une nouvelle vague de violences xénophobes qui a fait 3 morts la semaine dernière dans le pays, a-t-on appris mardi de sources officielles.

"Nous avons recensé pour le moment 105 Malawites qui ont demandé leur rapatriement, 85 d'entre eux se sont déjà présentés pour présenter leur dossier", a déclaré à l'AFP un responsable de la ville de Durban (sud-est), Malcolm Canham.

La semaine dernière, trois Sud-Africains avaient été tués lors d'une tentative de pillage d'un magasin de la ville tenu par un étranger. Les violences qui ont suivi ont contraint quelque 300 ressortissants malawites a quitter leur domicile.

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a sévèrement condamné ces violences. "Il n'y a aucune justification pour ces actes criminels", avait-il estimé dans un communiqué.

"La situation est grave (...) ils nous ont attaqué pendant la nuit", a témoigné auprès de l'AFP un représentant de la communauté malawite de Durban, Wrightwell Saka, "heureusement que la plupart d'entre nous ont pu s'échapper sans être blessés".

"Nous n'avons jamais connu ça. La plupart d'entre nous ont peur de rentrer (chez eux)", a-t-il ajouté.

L'Afrique du Sud, économie subsaharienne la plus développée du continent, est régulièrement le théâtre de violences xénophobes, qui sont nourries par le fort taux de chômage et la pauvreté.

En 2015, sept personnes avaient été tuées au cours de pillages visant des commerces tenus par des étrangers à Johannesburg et à Durban. En 2008, d'autres émeutes xénophobes avaient fait 62 morts dans l'ensemble du pays.

Ces dernières violences interviennent à un mois et demi des élections législatives.

burs-sn-pa/jh  

AFP

Ses derniers articles: RDC: "pas d'autorisation" d’atterrissage  Soudan: le mouvement de contestation divisé sur la "grève générale"  Investi, le président comorien Azali promet un geste envers l'opposition 

Afrique

AFP

Ramaphosa investi

Ramaphosa investi

AFP

Afrique du Sud: Zuma dit avoir dû "vendre sa chemise" pour payer ses avocats

Afrique du Sud: Zuma dit avoir dû "vendre sa chemise" pour payer ses avocats

AFP

Afrique du Sud: le parquet requiert le maintien des charges contre Zuma

Afrique du Sud: le parquet requiert le maintien des charges contre Zuma

violences

AFP

Violences commuautaires en Côte d'Ivoire: cendres, morts et difficile réconciliation

Violences commuautaires en Côte d'Ivoire: cendres, morts et difficile réconciliation

AFP

Violences ethniques en Côte d'Ivoire: cendres, morts et difficile réconciliation

Violences ethniques en Côte d'Ivoire: cendres, morts et difficile réconciliation

AFP

Bénin: retour au calme

Bénin: retour au calme

xenophobes

AFP

Afrique du Sud: 4 morts dans des émeutes xénophobes

Afrique du Sud: 4 morts dans des émeutes xénophobes

AFP

Afrique du Sud: la police intervient contre les violences xénophobes

Afrique du Sud: la police intervient contre les violences xénophobes

AFP

Afrique du Sud: appel au calme après des incidents xénophobes

Afrique du Sud: appel au calme après des incidents xénophobes