mis à jour le

Comores: le chef de l'opposition arrêté toujours entendu par les gendarmes

Le responsable de l'opposition comorienne arrêté jeudi pour avoir contesté la réélection à ses yeux frauduleuse du président Azali Assoumani était toujours entendu vendredi par les gendarmes, a-t-on appris auprès de son entourage.

Arrivé quatrième du premier tour de scrutin de dimanche, le colonel Soilihi Mohamed, dit "Campagnard", a été interpellé à son domicile de la capitale Moroni juste après avoir annoncé qu'il prenait la tête d'un "comité national de transition".

"Officiellement, il est à la gendarmerie, mais le motif de son arrestation ne nous a pas été signalé", a confirmé vendredi à l'AFP sa porte-parole, Nadia Tourqui.

Au pouvoir depuis 2016, le colonel Azali a été réélu haut la main dimanche avec 60,77% des suffrages, selon les résultats provisoires de la Commission électorale.

Mais ses douze rivaux du premier tour refusent de reconnaître sa victoire, à leurs yeux entachée de "fraudes massives".

Dénonçant "une tromperie, une mascarade, une honte", "Campagnard" a annoncé jeudi que l'opposition entrait en "résistance" et appelé la population à "désobéir civilement" si le vote de dimanche n'était pas annulé d'ici au 3 avril.

L'ancien chef d'état-major de l'armée est accusé d'avoir voulu "mettre en place un gouvernement parallèle", selon une source gouvernementale.

Depuis des mois, l'opposition dénonce la "dictature" du président Azali. Il a notamment fait arrêter des dizaines d'opposants et modifier la Constitution dans un sens qui pourrait lui permettre de rester au pouvoir jusqu'en 2029.

Jeudi après-midi, une fusillade a opposé des hommes en armes non identifiés et des soldats autour de la principale caserne de Moroni. Elle a fait au moins trois morts et deux blessés, selon le ministre de l'Intérieur, qui n'a pas établi de lien entre cet épisode et la situation politique actuelle.

La capitale a retrouvé son calme vendredi, selon un journaliste de l'AFP.

am-pa/bed/jlb

    

AFP

Ses derniers articles: Mali: plusieurs personnalités civiles inculpées et écrouées pour tentative de coup d'Etat (avocats)  Castex rencontre Déby au Tchad avant un réveillon avec les troupes françaises  Castex rencontre Déby au Tchad avant un réveillon avec les troupes françaises 

chef

AFP

Ethiopie: l'armée accuse le chef éthiopien de l'OMS de soutenir le Tigré

Ethiopie: l'armée accuse le chef éthiopien de l'OMS de soutenir le Tigré

AFP

Mali: un chef jihadiste du sud et 14 autres condamnés

Mali: un chef jihadiste du sud et 14 autres condamnés

AFP

Ethiopie: Abiy Ahmed, de Nobel de la paix

Ethiopie: Abiy Ahmed, de Nobel de la paix