mis à jour le

Kenya: l'assemblée de l'ONU pour l'Environnement endeuillée par le crash aérien

La 4e Assemblée de l'ONU pour l'Environnement, qui se tient à Nairobi jusqu'à vendredi, a débuté ses travaux lundi dans une ambiance lourde, endeuillée par le crash de l'avion d'Ethiopian Airlines dimanche qui a fait 157 morts, a constaté un journaliste de l'AFP.

Selon la directrice exécutive du Programme des Nations unies pour les établissements humains (ONU Habitat), Maimunah Sharif, 22 employés des Nations unies dont six de l'agence de l'ONU pour l'Environnement (Pnue) ont péri dans la catastrophe.

"Nous n'oublierons pas cette tragédie ni ceux qui ont péri (...) Souvenons-nous que nos collègues (décédés) étaient volontaires pour voyager et travailler loin de leurs foyer et êtres aimés pour faire de ce monde un meilleur endroit", a-t-elle déclaré lors d'une réunion en prélude à l'ouverture officielle, prévue dans la matinée.

Une minute de silence a été observée lundi matin durant chaque réunion préparatoire à l'assemblée annuelle qui réunit des chefs d'Etat, ministres, chercheurs, membres de la société civile ou encore acteurs du secteur privé.

Les drapeaux des pays membres qui flottent habituellement dans l'allée menant au centre de conférence ont tous été retirés, laissant seule la bannière bleue des Nations unies, hissée à mi-mât. De nombreux participants, visiblement éprouvés, prenaient des nouvelles entre eux ou se tombaient dans les bras.

Dans un communiqué publié dimanche, l'ONU s'est dite "profondément attristée par la nouvelle de l'accident d'Ethiopian Airlines".

Nairobi est un important centre d'implantation des Nations unies en Afrique: la capitale kényane abrite les sièges de deux agences onusiennes (Environnement et Habitat) et les sièges régionaux d'agences comme le Programme alimentaire mondial (PAM) ou l'agence pour les réfugiés (HCR) très actifs dans des pays alentour comme le Soudan du Sud ou la Somalie.

Dimanche matin, le vol ET 302 d'Ethiopian Airlines à destination de Nairobi s'est écrasé à quelque 60 km au sud-est d'Addis Abeba, quelques minutes après son décollage. Les 149 passagers et huit membres d'équipage de 35 nationalités différentes sont tous morts.

Sur place, les enquêteurs sont à pied d'oeuvre pour récupérer les boîte noires et les morceaux de l'appareil. On ignorait lundi matin les cause du crash. 

AFP

Ses derniers articles: Tension élevée autour du projet éthiopien de méga barrage sur le Nil  Critiqué, le premier chef noir de l'opposition sud-africaine démissionne  Mozambique: les résultats des élections générales annoncés le 30 octobre 

crash

AFP

Crash de l'Ethiopian airlines: les corps des 10 victimes françaises rapatriés

Crash de l'Ethiopian airlines: les corps des 10 victimes françaises rapatriés

AFP

Crash du Boeing 737 MAX: Ethiopian Airlines dément avoir falsifié le registre de maintenance

Crash du Boeing 737 MAX: Ethiopian Airlines dément avoir falsifié le registre de maintenance

AFP

Centrafrique: 3 casques bleus sénégalais tués dans le crash d'un hélicoptère

Centrafrique: 3 casques bleus sénégalais tués dans le crash d'un hélicoptère

l'ONU

AFP

Les crises alimentaires risquent de se multiplier dans le monde, selon l'ONU et l'UE

Les crises alimentaires risquent de se multiplier dans le monde, selon l'ONU et l'UE

AFP

Les crises alimentaires risquent de se multiplier dans le monde, selon l'ONU et l'UE

Les crises alimentaires risquent de se multiplier dans le monde, selon l'ONU et l'UE

AFP

Cameroun: l'ONU "encourage"

Cameroun: l'ONU "encourage"