mis à jour le

Sénégal: la présidentielle "inch Allah aura lieu" le 24 février malgré la menace de Wade

Le premier tour de l'élection présidentielle au Sénégal "inch Allah aura lieu" le 24 février, selon le calendrier prévu, a assuré mercredi le ministre sénégalais de l'Intérieur, au lendemain de l'appel de l'ex-chef d'Etat Abdoulaye Wade à s'opposer pacifiquement à la tenue du scrutin.

"J'ai entendu le président Wade, que nous respectons (pour) tout ce qu'il a fait dans ce pays. Mais je pense que c'est des positions d'homme politique qu'il exprime (et que) le scrutin, inch Allah, aura lieu", a déclaré le ministre Aly Ngouye Ndiaye, lors d'une présentation à la presse du matériel électoral.

L'ex-président Wade, qui a dirigé le Sénégal de 2000 à 2012 et est le fondateur du principal parti d'opposition (PDS), a appelé mardi la population sénégalaise à s'"opposer à la tenue d'une élection entièrement fabriquée dans le seul but de faire réélire le président sortant", dans une vidéo enregistrée à Versailles (France).

L'ex-dirigeant sénégalais, 92 ans, a dénoncé l'élimination de la course à la présidence des deux principaux rivaux potentiels de Macky Sall, son propre fils Karim et le maire déchu de Dakar Khalifa Sall, tous deux frappés par des condamnations judiciaires.

Il n'a en revanche pas donné de consigne de vote en faveur d'un des quatre candidats de l'opposition qui défieront l'actuel chef de l'Etat.

Evoquant le retour au Sénégal, prévu jeudi, de M. Wade, qui vit en France, le ministre de l'Intérieur, a assuré qu'il serait accueilli "à bras ouvert". "C'est un ancien président, il mérite tous les égards", a-t-il affirmé.

L'acheminement du matériel électoral dans les 14 régions du pays a débuté et "nous pensons que d'ici le 9 (février), tout le matériel électoral sera à destination", a poursuivi Aly Ngouye Ndiaye, dont le rôle d'organisateur du scrutin est critiqué par l'opposition en raison de sa proximité avec le chef de l'Etat.

AFP

Ses derniers articles: La Tunisie depuis la chute de Ben Ali en janvier 2011  Homme d'affaires ou juriste? Les Tunisiens votent pour une présidentielle  Elections générales sous haute tension au Mozambique 

Allah

Tunisie

Ce n'est pas bien de piétiner Allah

Ce n'est pas bien de piétiner Allah

satarbf

Rached Ghannouchi aura-t-il assez d’humilité pour dire

Rached Ghannouchi aura-t-il assez d’humilité pour dire

L’intelligent d’Abidjan

Journée mondiale des océans / Dégradation des côtes maritimes - Allah Kouadio Remi tire la sonnette d’alarme (L’intelligent d’Abidjan)

Journée mondiale des océans / Dégradation des côtes maritimes - Allah Kouadio Remi tire la sonnette d’alarme (L’intelligent d’Abidjan)

menace

AFP

Au Mali, un patrimoine historique unique menacé par la guerre et l'oubli

Au Mali, un patrimoine historique unique menacé par la guerre et l'oubli

AFP

Au Zimbabwe, la sécheresse fait peser la menace de la famine

Au Zimbabwe, la sécheresse fait peser la menace de la famine

AFP

RDC: inquiétude autour du pillage d'un bois menacé d'extinction

RDC: inquiétude autour du pillage d'un bois menacé d'extinction

présidentielle

AFP

Homme d'affaires ou juriste? Les Tunisiens votent pour une présidentielle

Homme d'affaires ou juriste? Les Tunisiens votent pour une présidentielle

AFP

Tunisie: débat inédit entre les deux finalistes de la présidentielle

Tunisie: débat inédit entre les deux finalistes de la présidentielle

AFP

Présidentielle en Tunisie: fin de campagne débridée après la libération de Karoui

Présidentielle en Tunisie: fin de campagne débridée après la libération de Karoui