mis à jour le

La RDC, un géant sous tension

La République démocratique du Congo (RDC), où le candidat de l'opposition Félix Tshisekedi a été déclaré vainqueur de l'élection présidentielle historique à un tour, est un pays instable d'Afrique centrale, parmi les plus pauvres au monde malgré son fort potentiel minier.

- État continent

Grand comme 80 fois la Belgique, ancienne puissance coloniale, c'est l'Etat le plus vaste d'Afrique centrale, abritant 81,3 millions d'habitants (Banque mondiale, 2017), majoritairement catholiques.

Il partage ses frontières avec neuf pays: Congo-Brazzaville, Centrafrique, Soudan du Sud, Ouganda, Rwanda, Burundi, Tanzanie, Zambie et Angola. Il possède une petite façade maritime de 35 km sur l'océan Atlantique.

- Guerres régionales

Le Congo belge devient indépendant en 1960, dirigé par le président Joseph Kasa-Vubu et le Premier ministre Patrice Lumumba.

En 1961, Lumumba est assassiné. En 1965, Kasa-Vubu est renversé par Mobutu, qui rebaptise le pays Zaïre et règne sans partage jusqu'en 1997, année où il est lui-même renversé par Laurent-Désiré Kabila, qui renomme le pays République démocratique du Congo.

Le pays est ravagé par deux guerres régionales (1996-1997 et 1998-2003). Ces conflits, entamés dans le Kivu (est) par des rébellions qui se sont élargies, ont impliqué jusqu'à sept pays africains sur le sol congolais, dont le Rwanda. Plus d'un million de Rwandais hutu s'y étaient réfugiés en 1994 après le génocide.

- Crise politique

En 2001, Joseph Kabila succède à son père assassiné. Il est élu président en 2006 lors des premières élections libres depuis l'indépendance, puis réélu en 2011, lors d'un scrutin marqué par des violences et des fraudes.

En 2015, la perspective d'un maintien de Kabila au pouvoir au-delà de son dernier mandat déclenche de violentes manifestations avec des dizaines de morts.

Fin 2016, un accord politique lui permet de rester jusqu'à des élections prévues fin 2017. Mais le scrutin sera repoussé à fin 2018.

Plusieurs manifestations réclamant son départ sont sévèrement réprimées.

- Crise sécuritaire et humanitaire

Malgré la présence de la plus importante mission de l'ONU, la Monusco (17.000 soldats), la RDC est en proie à de nombreux conflits.

Plus d'une centaine de groupes armés sont répertoriés dans le Kivu (Est).

Les rebelles ougandais musulmans de l'ADF sèment la terreur dans la région de Béni, où ils sont accusés d'avoir tué des centaines de civils, ainsi qu'une quinzaine de Casques bleus.

L'armée affronte aussi la milice congolaise Yakutumba dans le Sud-Kivu.

Le Kasaï (centre) a lui basculé dans la violence en septembre 2016 après la mort d'un chef coutumier tué par les forces de sécurité. Ce conflit a fait plus de 3.000 morts dont deux experts de l'ONU et 1,4 million de déplacés.

Des violences intercommunautaires ont lieu également en Ituri (nord-est) et dans le Tanganyika (sud-est).

En mars 2018 l'ONU faisait état de 7,7 millions de personnes en situation d'insécurité alimentaire. 

La RDC est également confrontée à des épidémies d'Ebola et de choléra qui ont fait plusieurs centaines de morts.

- "Scandale géologique"

Ce pays parmi "les plus pauvres", pourrait, selon la Banque mondiale, devenir un des plus riches du continent s'il surmontait son instabilité politique, grâce à ses richesses minières qualifiées de "scandale géologique". 

La RDC est le principal producteur de cobalt, indispensable aux téléphones portables, qui vient d'être classé "minerai stratégique". Parmi ses autres richesses: or, cuivre, diamants, fer, nickel, manganèse, bauxite, uranium, étain, coltan...

En 2017 la croissance s'est établie à 3,7% selon la Banque mondiale.

Le pays est classé 176e sur 188 pour son indice de développement humain (Pnud) et 161e sur 180 pour sa corruption (Transparency international).

- Foisonnement artistique

Vivier de créativité artistique, la RDC est un royaume de la rumba et de ses dérivés (la danse ndombolo, les chorus de guitare seben...), avec des chanteurs parmi les plus populaires d'Afrique comme Papa Wemba, décédé en 2016, ou Koffi Olomidé.  

Le foisonnement de la culture congolaise, de la photo à la peinture en passant par la sculpture, a été célébré en 2015 par l'exposition "Beauté Congo" à la fondation Cartier à Paris.

AFP

Ses derniers articles: Ventes d'armes  Libye: le gouvernement d'union dit gagner du terrain au sud de Tripoli  Le chef de l'ONU bientôt en RDC pour encourager la lutte contre Ebola 

tension

AFP

En Libye, la tension Haftar-Ankara risque d'exacerber une guerre régionale par procuration

En Libye, la tension Haftar-Ankara risque d'exacerber une guerre régionale par procuration

AFP

Ethiopie: Bahir Dar sous tension une semaine après l'assassinat du chef de région

Ethiopie: Bahir Dar sous tension une semaine après l'assassinat du chef de région

AFP

Regain de tension au Soudan entre les militaires au pouvoir et la contestation

Regain de tension au Soudan entre les militaires au pouvoir et la contestation