mis à jour le

Le Premier ministre éthiopien favorable

Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed s'est prononcé dimanche pour une "démocratie multipartite", a affirmé son chef de cabinet sur Twitter, dans un pays qui est depuis longtemps sous le contrôle étroit d'une coalition unique.

 Cette déclaration, faite à l'occasion d'une réunion avec des chefs de partis politiques, favoriserait l'ouverture  de l'espace politique, et représente une nouvelle initiative dans la droite ligne des changements initiés depuis son arrivée au pouvoir en avril par Abiy, engagé dans des réformes économiques et qui vient de sceller la paix avec l'Erythrée voisine après 20 ans d'état de guerre.

 "Compte tenu de notre politique actuelle, il n'y a pas d'autre choix que de poursuivre une démocratie multipartite, soutenue par des institutions fortes qui respectent les droits de l'homme et la primauté de la loi", a déclaré M. Abiy, selon son chef de cabinet Fitsum Arega. 

 "Cela nous permettra d'arbitrer nos différends pacifiquement et d'assurer un progrès durable." 

 L'Éthiopie est théoriquement une démocratie pluripartite mais, dans la pratique, elle est dominée depuis 1991 par le Front démocratique révolutionnaire du peuple éthiopien (EPRDF) qui, avec ses alliés, détient tous les sièges du parlement. 

 Plus tôt en juillet, le parlement a retiré trois groupes de la liste des organisations "terroristes" du pays dans le but d'effacer les barrières avec l'opposition politique. 

 Les groupes de défense des droits de l'homme accusent depuis longtemps l'Éthiopie d'utiliser des allégations de participation aux groupes armés antigouvernementaux Ginbot 7, Oromo Liberation Front (OLF) et Ogaden National Liberation Front (ONLF) pour emprisonner des journalistes et des opposants.

 Depuis l'arrivée au pouvoir d'Abiy, des milliers de dissidents ont été libérés de prison et le parlement a voté cette semaine une amnistie pour les "personnes et groupes faisant l'objet d'une enquête ou condamnés pour trahison, atteinte à l'ordre constitutionnel ou lutte armée".

AFP

Ses derniers articles: Adaptation au changement climatique: aider les petits agriculteurs d'abord pour éviter les famines  Troisième sauvetage en 48 heures pour l'Ocean Viking: 106 personnes secourues  Une initiative citoyenne donne du souffle au combat contre le Covid-19 au Malawi 

ministre

AFP

Burkina: l'ex-chef de file de l'opposition nommé ministre de la réconciliation

Burkina: l'ex-chef de file de l'opposition nommé ministre de la réconciliation

AFP

Mali: mis en cause, l'ex-Premier ministre Cissé est "en lieu sûr", selon ses avocats

Mali: mis en cause, l'ex-Premier ministre Cissé est "en lieu sûr", selon ses avocats

AFP

Mali: un ancien Premier ministre dément toute implication dans un projet de déstabilisation

Mali: un ancien Premier ministre dément toute implication dans un projet de déstabilisation