mis à jour le

Sahara occidental: tournée de l'émissaire onusien auprès des parties au conflit

L'émissaire de l'ONU pour le Sahara occidental, l'ex-président allemand Horst Koehler, va rencontrer du 23 juin au 1er juillet l'ensemble des parties au conflit afin de pousser à une reprise des négociations de paix, a indiqué jeudi l'ONU.

Ces nouvelles rencontres vont conduire l'ancien président allemand "à Alger, Nouakchott, Tindouf, Rabouni, Rabat, Laayoune, Smara and Dakhla", a précisé le porte-parole adjoint de l'ONU, Farhan Haq, lors du point-presse quotidien des Nations unies.

"L'objectif de la visite est double: améliorer sa compréhension de la réalité sur le terrain et discuter de la marche à suivre pour le processus politique dirigé par les Nations Unies, conformément à la résolution 2414 du Conseil de sécurité", a ajouté le porte-parole.

Dans cette résolution adoptée en avril, le Conseil de sécurité a renouvelé pour six mois seulement au lieu d'une année comme précédemment le mandat de la force de l'ONU Minurso assurant l'observation du cessez-le-feu entre le Maroc et le Polisario. Il a aussi réclamé la reprise de "négociations sans préconditions".

Le dernier round de négociations entre Maroc et Front Polisario remonte à 2008 et Horst Koehler a promis de les relancer en 2018. Ses dernières rencontres avec les parties au conflit du Sahara occidental s'étaient déroulées en début d'année, à Berlin pour le Front Polisario, à Lisbonne pour les autorités marocaines.

Le Front Polisario indépendantiste réclame un référendum d'autodétermination pour le Sahara occidental, une étendue désertique de 266.000 km2, seul territoire de l'Afrique au statut post-colonial non réglé. Le Maroc rejette toute solution autre qu'une autonomie sous sa souveraineté.

Rabat avait pris à partir de 1975 le contrôle de la majeure partie du Sahara occidental au départ de la puissance colonisatrice espagnole. Le Polisario, qui luttait contre la domination espagnole, y a proclamé en 1976 une République arabe sahraouie démocratique (RASD) et combattu les troupes marocaines, jusqu'à un cessez-le-feu conclu en 1991 sous l'égide de l'ONU.

prh /vog

AFP

Ses derniers articles: Soudan du Sud: le parlement dissous, étape attendue de l'accord de paix de 2018  Soudan du Sud: dissolution du parlement  A l'Expo universelle de Dubaï, l'Afrique compte redorer son image 

conflit

AFP

Conflit frontalier: "Nous ne voulons pas de guerre" avec le Soudan, dit le Premier ministre éthiopien

Conflit frontalier: "Nous ne voulons pas de guerre" avec le Soudan, dit le Premier ministre éthiopien

AFP

Cinq pays du Sahel et la France en sommet, conflit et gouvernance

Cinq pays du Sahel et la France en sommet, conflit et gouvernance

AFP

Ethiopie: les réfugiés érythréens, victimes collatérales du conflit au Tigré

Ethiopie: les réfugiés érythréens, victimes collatérales du conflit au Tigré

sahara

AFP

Le dossier du Sahara occidental revient devant la justice européenne

Le dossier du Sahara occidental revient devant la justice européenne

AFP

Sahara occidental: le Polisario accuse l'ONU de faire le jeu du Maroc

Sahara occidental: le Polisario accuse l'ONU de faire le jeu du Maroc

AFP

Sahara occidental: les Etats-Unis lancent le processus d'ouverture d'un consulat

Sahara occidental: les Etats-Unis lancent le processus d'ouverture d'un consulat

tournée

AFP

La ministre française des Armées débute au Tchad une tournée sahélienne

La ministre française des Armées débute au Tchad une tournée sahélienne

AFP

Le pape termine sa tournée africaine par l'île Maurice

Le pape termine sa tournée africaine par l'île Maurice

AFP

RDC: Tshisekedi face

RDC: Tshisekedi face