mis à jour le

Sahara: Alger réaffirme sa position après des déclarations d'un ministre marocain

L'Algérie, principal soutien du Front Polisario, a réaffirmé jeudi que sa position sur le conflit du Sahara occidental "ne signifie aucunement qu'elle devrait être impliquée dans (les) négociations" sur l'avenir de ce territoire, en réaction à des déclarations officielles marocaines, selon l'Agence APS.

"Le soutien de l'Algérie au peuple sahraoui et à son représentant légitime, le Front Polisario, ne signifie aucunement qu'elle devrait être impliquée dans (les) négociations", entre le Maroc et le mouvement indépendantiste, a déclaré à l'agence APS une source autorisée au ministère des Affaires étrangères.

Le chef de la diplomatie marocaine Nasser Bourita a demandé mercredi à l'ONU et à l'Algérie de prendre leurs responsabilités pour que le Front Polisario cesse son développement au Sahara occidental.

M. Bourita, qui s'exprimait à l'issue d'un entretien avec le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres auquel il a remis un message du roi Mohamed VI, a également affirmé que l'Algérie "a une  responsabilité flagrante dans ce différend régional".

C'est pour cela que le Maroc demande que l'Algérie "prenne une part importante dans le processus politique, assume ses responsabilités dans la recherche d'une solution et joue un rôle à la hauteur de sa responsabilité dans la genèse de ce différend régional".

Le conflit du Sahara occidental est une "question de décolonisation (qui) est reconnue comme telle par les Nations Unies", a souligné la source autorisée algérienne. 

Rabat a alerté dimanche le Conseil de sécurité en affirmant que des combattants du Front Polisario étaient entrés récemment dans la ville de Mahbes, dans le nord-est du Sahara occidental, en violation d'un accord militaire sur une zone tampon.

En début de semaine, l'ONU avait indiqué que sa mission au Sahara occidental (Minurso) "n'avait observé aucun mouvement d'éléments militaires dans le territoire nord-est".

Le Polisario a démenti les accusations marocaines. 

Le Sahara occidental est le seul territoire du continent africain dont le statut post-colonial n'a pas été réglé: le Maroc en contrôle 80%, le Polisario 20%, séparés par un mur et une zone tampon contrôlée par les Casques bleus de l'ONU.

Le Polisario réclame un référendum d'autodétermination pouvant conduire à l'indépendance, mais le Maroc rejette toute autre solution que l'autonomie sous sa souveraineté.

AFP

Ses derniers articles: Au Nigeria, une chaîne de télé craint pour son avenir après la suspension de Twitter  Au Sahel, le pari risqué de la France pour éviter l'enlisement  South African Airways détenue 

Alger

AFP

Covid-19: Alger assouplit les conditions de retour  face

Covid-19: Alger assouplit les conditions de retour face

AFP

Algérie: marche du Hirak empêchée par la police

Algérie: marche du Hirak empêchée par la police

AFP

Alger lance des mandats d'arrêts contre des activistes accusés de "terrorisme"

Alger lance des mandats d'arrêts contre des activistes accusés de "terrorisme"

marocain

AFP

Ceuta: calme

Ceuta: calme

AFP

En crise, le tourisme marocain espère séduire ses nationaux

En crise, le tourisme marocain espère séduire ses nationaux

AFP

Coronavirus: un Marocain sur deux vit le confinement avec anxiété (enquête)

Coronavirus: un Marocain sur deux vit le confinement avec anxiété (enquête)

ministre

AFP

L'attaque de Solhan "ne restera pas impunie", assure le Premier ministre burkinabè

L'attaque de Solhan "ne restera pas impunie", assure le Premier ministre burkinabè

AFP

Maurice: décès de l'ancien Premier ministre Anerood Jugnauth

Maurice: décès de l'ancien Premier ministre Anerood Jugnauth

AFP

Retour de Gbagbo en Côte d'Ivoire le 17 juin: le ministre de la Réconciliation en "prend acte"

Retour de Gbagbo en Côte d'Ivoire le 17 juin: le ministre de la Réconciliation en "prend acte"