mis à jour le

Kenya: un suspect lynché après une attaque ayant fait 6 morts dans un lycée

Un étudiant soupçonné d'avoir participé tôt samedi à une attaque ayant fait six morts contre un lycée dans le nord du Kenya a été lynché par des habitants de Lokichogio (nord du Kenya), ont annoncé des responsables.

Après l'attaque, qui a tué cinq élèves et un garde de sécurité de l'internat, le suspect, un lycéen suspendu de l'établissement, a été arrêté. Par la suite, des habitants en colère l'ont lynché pour se venger.

"Six personnes ont été tuées dans l'attaque, dont cinq lycéens, et plusieurs ont été blessées", a déclaré Seif Matata, un responsable du comté de Turkana.

Dix-huit personnes ont été blessées par balle au cours de l'attaque, selon le gouverneur de la région du Turkana, Josphat Nanok.

L'attaque lancée contre le lycée a été menée par des hommes armés venus du Soudan du Sud, a-t-on appris auprès des autorités locales.

Des membres de la milice de la tribu des Toposa, du Soudan du Sud frontalier du Kenya, seraient responsables de l'attaque dirigée par le lycéen suspendu, selon M. Matata.

Ce lycéen, Abraham Lochor, originaire du Soudan du Sud et âgé de 20 ans, a été arrêté par la police mais une foule en colère a pénétré dans le commissariat de police, l'a sorti de sa cellule et l'a tué en le lapidant, mettant le feu à sa dépouille.

"Le suspect était détenu au commissariat de police de Kakuma pour un interrogatoire sur l'attaque et nous essayons de savoir comment ils ont réussi à se saisir de lui. C'est malheureux," a déclaré le chef de la police de la région du Turkana, Ronald Opili.

L'attaque du lycée s'est produite vers 03H00 (00H00 GMT), alors que les élèves du lycée mixte de Lokichogio dormaient dans leurs chambres, selon M. Matata.

La Croix-Rouge kényane a évacué plusieurs blessés par avion vers l'hôpital d'Eldoret, plus au sud.

Les conflits communautaires, notamment les conflits territoriaux et les disputes pour du bétail opposant  la tribu Toposa du Sud-Soudan et l'ethnie Turkana du Kenya, sont fréquents au Turkana, une vaste région aride et reculée du nord-ouest du Kenya.

AFP

Ses derniers articles: Kenya: au moins trois morts dans l'effondrement d'un immeuble  Foule exceptionnelle  Gabon: le président Bongo n'a pas promu son fils comme son "poulain" (porte-parole) 

attaque

AFP

Une attaque armée au Burundi aggrave les tensions avec le Rwanda

Une attaque armée au Burundi aggrave les tensions avec le Rwanda

AFP

Burundi: huit soldats tués et des dizaines portés disparus après une attaque

Burundi: huit soldats tués et des dizaines portés disparus après une attaque

AFP

Mali: 49 soldats meurent dans une attaque "terroriste", une des plus grosses pertes de l'armée

Mali: 49 soldats meurent dans une attaque "terroriste", une des plus grosses pertes de l'armée

lycée

AFP

Cameroun: tirs

Cameroun: tirs

AFP

En Tunisie, des "enfants de la révolution" contre la discrimination au lycée

En Tunisie, des "enfants de la révolution" contre la discrimination au lycée

AFP

Kenya: l'incendie qui a fait 9 morts dans un lycée était "volontaire"

Kenya: l'incendie qui a fait 9 morts dans un lycée était "volontaire"

morts

AFP

Kenya: au moins trois morts dans l'effondrement d'un immeuble

Kenya: au moins trois morts dans l'effondrement d'un immeuble

AFP

Afrique de l'Est: au moins 265 morts après plusieurs semaines de pluie

Afrique de l'Est: au moins 265 morts après plusieurs semaines de pluie

AFP

Mauritanie: au moins 58 migrants morts dans le naufrage de leur bateau

Mauritanie: au moins 58 migrants morts dans le naufrage de leur bateau