mis à jour le

La Chine inaugure

La Chine a inauguré mardi à Djibouti sa première base militaire à l'étranger, aux portes de la mer Rouge, a annoncé l'agence Chine nouvelle.

L'ouverture de la base a été marquée par une cérémonie en présence du numéro deux de la marine chinoise, Tian Zhong, et du ministre de la Défense de Djibouti, a rapporté l'agence de presse officielle.

L'annonce coïncide avec le 90e anniversaire de la fondation de l'Armée rouge, un événement célébré à Pékin par un discours du président Xi Jinping, qui a assuré que son pays était "confiant de pouvoir vaincre toute invasion" potentielle.

La marine chinoise est présente depuis fin 2008 au large de la Somalie et dans le golfe d'Aden, dans le cadre des efforts internationaux pour combattre la piraterie dans cette région. Mais cette "base logistique" est la première du genre pour Pékin.

Elle servira à soutenir "les escortes navales en Afrique et au Moyen-Orient, les opérations de maintien de la paix (de l'ONU) et l'aide humanitaire", a indiqué le mois dernier le ministère chinois de la Défense, en annonçant le départ d'un premier groupe de soldats à destination de la base africaine.

La base servira également à Pékin pour le soutien des opérations anti-piraterie et l'évacuation de ses ressortissants en cas de crise.

La Chine avait annoncé début 2016 le lancement de la construction de cette installation à Djibouti. Le pays africain compte déjà des bases militaires française, américaine et japonaise.

Djibouti, 800.000 habitants, est stratégiquement situé sur le détroit de Bab-el-Mandeb, un des corridors maritimes les plus fréquentés au monde.

Le ministère américain de la Défense avait estimé en juin dans un rapport que cette base chinoise "reflète et amplifie l'influence croissante de la Chine, qui augmente la portée de ses forces armées". Pékin avait rejeté ces accusations et assuré que "la Chine ne recherche pas l'expansion militaire".

A titre de comparaison, les Etats-Unis comptent plus de 600 bases militaires à l'étranger et la France une dizaine, selon Juliette Genevaz, chercheuse à l'Institut de recherche stratégique de l'Ecole militaire française.

La base chinoise à Djibouti est de nature à susciter l'inquiétude de l'Inde, qui redoute les incursions de l'autre géant asiatique dans l'océan Indien, au moment où les deux pays sont à couteaux tirés en raison d'un différend frontalier dans l'Himalaya.

AFP

Ses derniers articles: Afrique: Poutine signale le retour russe par un ambitieux sommet  Le libre-échange en Afrique, au-del  Le Burkina vista social club: la musique afro-cubaine entre accords musicaux et politiques 

Chine

AFP

Tokyo clôt son sommet africain par un coup de griffe

Tokyo clôt son sommet africain par un coup de griffe

AFP

Tokyo met en garde contre un excès de dette en Afrique, où la Chine accroît son influence

Tokyo met en garde contre un excès de dette en Afrique, où la Chine accroît son influence

AFP

Namibie : un nouveau terminal portuaire construit par la Chine

Namibie : un nouveau terminal portuaire construit par la Chine

Djibouti

AFP

Macron entame son périple est-africain, de Djibouti aux églises d'Ethiopie

Macron entame son périple est-africain, de Djibouti aux églises d'Ethiopie

AFP

Le jihadiste français Peter Cherif, proche des Kouachi, arrêté

Le jihadiste français Peter Cherif, proche des Kouachi, arrêté

AFP

Djibouti inaugure la future plus grande zone franche d'Afrique

Djibouti inaugure la future plus grande zone franche d'Afrique