mis à jour le

Sénégal: des milliers de manifestants pour la libération du maire de Dakar

Des milliers de manifestants ont réclamé vendredi soir à Dakar la libération du maire de la capitale sénégalaise, emprisonné depuis mars pour détournement de fonds publics, à l'appel d'une nouvelle coalition de l'opposition.

Ce rassemblement était la première manifestation de "Manko Taxawu Sénégal" (Entente pour veiller sur le Sénégal, en langue ouolof), coalition de formations de l'opposition, dont le Parti démocratique sénégalais (PDS, ex-pouvoir), formée fin avril en vue des élections législatives du 30 juillet.

La manifestation, à laquelle participaient plusieurs responsables de l'opposition, visait notamment à dénoncer l'incarcération du maire Khalifa Sall et à réclamer la transparence dans la gestion des gisements de pétrole et de gaz découverts dans le pays.

Khalifa Sall, maire de Dakar depuis 2009, est en détention préventive depuis le 7 mars.

M. Sall, probable candidat à l'élection présidentielle de 2019 contre le chef de l'Etat Macky Sall, au pouvoir depuis 2012, doit répondre de dépenses "non justifiées" de plus de 2,7 millions d'euros au préjudice de la mairie, selon la justice, ce qu'il nie.

Ses partisans imputent ses déboires judiciaires à son statut de dissident du Parti socialiste (PS), une formation membre de la coalition au pouvoir, et de la majorité présidentielle, des allégations réfutées par les autorités. 

"Pour la libération de Khalifa Sall", pouvait-on lire vendredi sur des banderoles et pancartes portées par les manifestants dont plusieurs arboraient des T-shirts à l'effigie de responsables de l'opposition.

L'"absence de bilan" du président Macky Sall "justifie ses agressions répétées" contre l'opposition, "en manipulant notre système judiciaire contre ses adversaires politiques", a déclaré l'ex-Premier ministre Idrissa Seck.

"Si Khalifa Sall est en prison, c'est parce qu'il est un otage politique mais ce n'est pas parce qu'il a détourné de l'argent", a de son côté indiqué Pape Diop, ancien maire de Dakar et ancien président de l'Assemblée nationale.

Des intervenants ont appelé à une bonne gestion des ressources pétrolières et gazières. 

Le Premier ministre sénégalais, Mahammed Boun Abdallah Dionne, a assuré jeudi devant les députés, que le gouvernement gérait le dossier des hydrocarbures avec transparence, après la signature de contrats d'exploration et d'exploitation avec des compagnies étrangères.

AFP

Ses derniers articles: Burkina: ouverture de la campagne électorale pour la présidentielle  Tanzanie: l'opposition appelle  La Côte d'Ivoire depuis le coup d'Etat de 1999 

Dakar

AFP

Sénégal: un violent incendie ravage un marché historique de Dakar

Sénégal: un violent incendie ravage un marché historique de Dakar

AFP

Sénégal: une quantité de nitrate d'ammonium équivalente

Sénégal: une quantité de nitrate d'ammonium équivalente

AFP

Sénégal: les pelleteuses s'attaquent

Sénégal: les pelleteuses s'attaquent

libération

AFP

Des ONG réclament la libération de journalistes détenus depuis un an au Burundi

Des ONG réclament la libération de journalistes détenus depuis un an au Burundi

AFP

Mali: la libération de prisonniers laisse un goût amer aux militaires français

Mali: la libération de prisonniers laisse un goût amer aux militaires français

AFP

Libération des otages au Mali: ce que l'on sait... et ne sait pas

Libération des otages au Mali: ce que l'on sait... et ne sait pas

maire

AFP

La Belgique doit "s'excuser" pour son passé colonial juge le premier maire noir du pays

La Belgique doit "s'excuser" pour son passé colonial juge le premier maire noir du pays

AFP

Burundi: le maire de Bujumbura restreint les heures d’accès aux bistrots

Burundi: le maire de Bujumbura restreint les heures d’accès aux bistrots

AFP

Afrique du Sud: le maire de Johannesburg démissionne et claque la porte de son parti

Afrique du Sud: le maire de Johannesburg démissionne et claque la porte de son parti