mis à jour le

Nader El Shafei a survécu au drame de Nice jeudi soir. Valery HACHE / AFP
Nader El Shafei a survécu au drame de Nice jeudi soir. Valery HACHE / AFP

«Nous ne pouvons plus aller en Europe pour échapper au Moyen-Orient»

Nader El Shafei, un touriste égyptien, était présent lors de l'attaque de Nice. Il craint que l'Europe ne soit plus aussi sûre qu'avant.

Nader El Shafei était en vacances à Nice ce jeudi soir, lorsqu’il a vécu, de très près, l’attentat commis par le conducteur du camion. Cet ancien banquier du Caire avait eu un pressentiment: «Cinq minutes avant, je pensais que dans ce lieu paisible, quelqu’un de fou pouvait faire quelque chose», raconte-t-il à la journaliste Linda Hervieux. Mais lorsqu’il a vu le camion foncer dans la foule, Nader El Shafei a d’abord pensé à un accident… et a marché droit vers le véhicule en faisant des grands signes au conducteur.

«Je ne pouvais pas courir»

«Je lui faisais des signes pour lui dire : "arrêtez-vous, il y a une fille sous le camion!”», raconte l’Egyptien de 42 ans. Déjà les victimes s’entassaient. «On pensait qu’il avait perdu le contrôle, continue Nader. J’ai vu qu’il sortait un téléphone, je pensais qu’il allait appeler une ambulance.» Mais très vite, il comprend, lorsque le conducteur s’empare d’une arme de poing, «ça ressemblait à un Glock», selon Nader. «Je pensais qu’il essayait de se défendre, que quelqu’un l’attaquait, jusqu’à ce qu’il tire sur la police.» Les officiers crient à Nader El Shafei de s’en aller, et de courir comme les autres. «Mais je ne pouvais pas courir, explique Nader. J’étais juste pétrifié.»

A lire aussi: La Tunisie aussi se sent touchée au cœur par l'attentat de Nice

En Égypte, Nader El Shafei a déjà connu des attentats, à l’image de ceux qui ont frappé le pays en janvier dernier. «Mais je n’y ai jamais été confronté d’aussi près», précise-t-il. Et il ne s’attendait pas à le vivre en France. «J’ai dit à mes amis: “Désormais nous ne pouvons plus aller en Europe pour échapper au Moyen-Orient”, soupire Nader. Maintenant, le Moyen-Orient peut arriver n’importe où.»

Paul Verdeau

Journaliste à Slate Afrique. 

Ses derniers articles: À Paris, la diaspora gabonaise évacue sa colère et sa peur  Au Gabon, la victoire contestée d'Ali Bongo stigmatise le Haut-Ogooué  Comment le chef de la police israélienne justifie les contrôles fréquents des Juifs éthiopiens 

Nice

(Mauvaise) humeur

Les Jeux de la Francophonie, tout le monde s'en fout

Les Jeux de la Francophonie, tout le monde s'en fout

terrorisme

Djihadisme

Au Mali, l'armée française ne comprend pas que la rébellion islamiste est ancrée dans la population

Au Mali, l'armée française ne comprend pas que la rébellion islamiste est ancrée dans la population

Terrorisme

L'Etat islamique menace l'Algérie

L'Etat islamique menace l'Algérie

IRL

La chaîne Fox news diffuse des images de l'attaque de Westgate dans une série TV

La chaîne Fox news diffuse des images de l'attaque de Westgate dans une série TV

tourisme

Culture

Le patrimoine mondial de l'Unesco n'est pas à l'avantage de l'Afrique

Le patrimoine mondial de l'Unesco n'est pas à l'avantage de l'Afrique

Environnement

La COP22 de Marrakech aura surtout été bénéfique au tourisme marocain

La COP22 de Marrakech aura surtout été bénéfique au tourisme marocain

Voyage

L'Afrique du Sud est la destination préférée des touristes sur le continent

L'Afrique du Sud est la destination préférée des touristes sur le continent