mis à jour le

Des soldats français au Mali, le 5 juillet 2015. Crédit photo: PHILIPPE DESMAZES / AFP
Des soldats français au Mali, le 5 juillet 2015. Crédit photo: PHILIPPE DESMAZES / AFP

Trois soldats français tués au Mali

Le militaire est mort dans l'explosion d'une mine a annoncé l'Elysée mardi 12 avril.

Une mauvaise nouvelle a vite succédée à une autre pour l'armée français au Mali. Mardi 12 avril, la présidence française annonçait qu'un militaire avait été tué dans l'explosion d'une mine contre son véhicule. Il s'agissait du «cinquième militaire [français] tué au combat» depuis le lancement de l'opération Barkhane, selon le ministère de la Défense. 

«Le président de la République a appris avec émotion la mort d’un militaire du 511ème régiment du train d’Auxonne, tué ce matin au cours d’une opération au nord du Mali par l’explosion d’une mine contre son véhicule blindé », a annoncé, mardi 12 avril, la présidence française.

Puis dans la nuit du 12 au 13 avril, deux autres soldats français touchés par la même explosion sont décédés à la suite de leurs blessures. 

L’opération Barkhane, dispositif qui a succédé le 1er août 2014 à l’opération Serval, mobilise quelque 3 500 militaires en Mauritanie, au Mali, Niger, Tchad et Burkina Faso.

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

Barkhane

AFP

Macron sur le point d'annoncer une réduction d'effectifs de Barkhane au Sahel

Macron sur le point d'annoncer une réduction d'effectifs de Barkhane au Sahel

AFP

Sahel: Macron veut "décapiter" les groupes liés

Sahel: Macron veut "décapiter" les groupes liés

AFP

La force française Barkhane de nouveau frappée au Mali

La force française Barkhane de nouveau frappée au Mali

France

AFP

La Tunisie reçoit de la France des centaines de milliers de vaccins

La Tunisie reçoit de la France des centaines de milliers de vaccins

AFP

Le chef de l'Etat tchadien se rend en France

Le chef de l'Etat tchadien se rend en France

AFP

Le retrait d'accréditation de France 24 en Algérie critiqué

Le retrait d'accréditation de France 24 en Algérie critiqué