mis à jour le

Lazarevic pense avoir été capturé pour une rançon et nie être un mercenaire

L'ex-otage français Serge Lazarevic, libéré mardi après plus de trois ans de captivité au Sahel, a estimé dimanche que ses ravisseurs l'avaient capturé pour obtenir une rançon et a réfuté être un mercenaire, dans le journal de 20 heures de France 2. 

Interrogé sur les motivations de ses ravisseurs, il a répondu : "je pense que c'étaient des hommes qui attendaient une rançon - ça, la religion, je ne sais pas...". 

M. Lazarevic témoignait pour la première fois sur ses conditions de captivité, après son retour en France mercredi. A la question de savoir ce qui avait déclenché sa libération, il a répondu : "oui je crois que c'est de l'argent, les gens qui prennent des gens en otages c'est pour de l'argent, c'est financier". 

Alors que le ministre malien de la Justice Mohamed Ali Bathily a reconnu vendredi que quatre prisonniers avaient été libérés en échange de M. Lazarevic, l'ex-otage a indiqué : "je n'y ai même pas réfléchi, j'essaie de ne plus penser à ça, parce que ça me tire vers le bas". 

Il a par ailleurs réfuté être un "barbouze" ou un "mercenaire": "je suis ouvrier du bâtiment, j'ai travaillé aussi dans la sécurité et comme maître d'½uvre (...) Ce sont mes seules fonctions (...) J'étais là-bas pour une cimenterie qui devait être mise en place", a-t-il dit.

Pendant sa détention, où il a passé une partie du temps enchaîné, ses geôliers lui ont très peu parlé, a-t-il indiqué. "Je n'étais plus un être humain, je ne sais plus qui j'étais", a-t-il précisé. "Il n'y a plus de temps, il n'y a plus de repères...".

"J'ai retrouvé le temps le jour où j'ai été libéré", a-t-il dit. "Je ne pensais même pas que les gens étaient autant mobilisés pour ma libération".

"Ça ne m'a jamais, mais jamais, traversé l'esprit de baisser les bras", a dit sa fille Diane, également sur le plateau du 20 heures.

M. Lazarevic a dit avoir appris à son retour le décès en 2013 de Philippe Verdon, kidnappé en même temps que lui et retrouvé mort d'une balle dans la tête. Il a précisé avoir partagé avec lui environ quinze mois de captivité.

 

AFP

Ses derniers articles: L'ONU accuse les forces centrafricaines et leurs alliés russes de violer les droits humains  Mauritanie: les avocats de l'ex-président Aziz crient  Centrafrique: nomination d'un nouveau gouvernement 

été

AFP

L'Ethiopie affirme que 22 membres de l'administration par intérim ont été tués au Tigré

L'Ethiopie affirme que 22 membres de l'administration par intérim ont été tués au Tigré

AFP

Attaque au Burkina: les trois Européens disparus ont été "exécutés"

Attaque au Burkina: les trois Européens disparus ont été "exécutés"

AFP

Guerre d'Algérie: Macron reconnaît que le militant Ali Boumendjel a été "torturé et assassiné" par l'armée française

Guerre d'Algérie: Macron reconnaît que le militant Ali Boumendjel a été "torturé et assassiné" par l'armée française

mercenaire

AFP

Au Mozambique, le mercenaire Dyck prédit un avenir "difficile"

Au Mozambique, le mercenaire Dyck prédit un avenir "difficile"

AFP

Lutte contre Boko Haram : un chef mercenaire critique les "mauvaises décisions" de Buhari

Lutte contre Boko Haram : un chef mercenaire critique les "mauvaises décisions" de Buhari

AFP

Procès Obiang: les accusations fracassantes d'un mercenaire contre Soros et Bourdon

Procès Obiang: les accusations fracassantes d'un mercenaire contre Soros et Bourdon

rançon

AFP

Nigeria: manifestations violentes pour dénoncer la hausse des kidnappings contre rançon

Nigeria: manifestations violentes pour dénoncer la hausse des kidnappings contre rançon

AFP

Niger: les ravisseurs de l'otage américain demandent une rançon

Niger: les ravisseurs de l'otage américain demandent une rançon

AFP

Niger: Boko Haram multiplie les rapts contre rançon dans le sud-est, proche du Nigeria

Niger: Boko Haram multiplie les rapts contre rançon dans le sud-est, proche du Nigeria