mis à jour le

Lesotho: l'armée prend le contrôle du quartier général de la police

Des militaires ont pris samedi matin le contrôle du quartier général de la police et brouillé les transmissions radio et téléphoniques du Lesotho, un petit royaume enclavé dans l'Afrique du Sud, a déclaré un ministre.

"Les forces armées, les forces spéciales du Lesotho ont pris le quartier général de la police", a dit à l'AFP le ministre des Sports Thesele Maseribane, décrivant ce qui pourrait être un coup d'Etat.

 

 

AFP

Ses derniers articles: Au Nigeria, une chaîne de télé craint pour son avenir après la suspension de Twitter  Au Sahel, le pari risqué de la France pour éviter l'enlisement  South African Airways détenue 

contrôle

AFP

Algérie: l'opposant Karim Tabbou relâché sous contrôle judiciaire

Algérie: l'opposant Karim Tabbou relâché sous contrôle judiciaire

AFP

Sahara: le Polisario  bombarde une zone sous contrôle marocain, Rabat minimise

Sahara: le Polisario bombarde une zone sous contrôle marocain, Rabat minimise

AFP

Centrafrique: les Casques bleus reprennent le contrôle d'une ville occupée par les rebelles

Centrafrique: les Casques bleus reprennent le contrôle d'une ville occupée par les rebelles

l'armée

AFP

La France suspend ses opérations militaires conjointes avec l'armée malienne

La France suspend ses opérations militaires conjointes avec l'armée malienne

AFP

Le Tchad accuse l'armée centrafricaine d'avoir tué six de ses soldats dont cinq "exécutés"

Le Tchad accuse l'armée centrafricaine d'avoir tué six de ses soldats dont cinq "exécutés"

AFP

Au Nigeria, le chef de l'armée meurt dans un crash d'avion

Au Nigeria, le chef de l'armée meurt dans un crash d'avion

police

AFP

Attaque de "bandits" au Nigeria: le bilan monte

Attaque de "bandits" au Nigeria: le bilan monte

AFP

Sud-est du Nigeria: la police enquête sur le meurtre de 19 éleveurs

Sud-est du Nigeria: la police enquête sur le meurtre de 19 éleveurs

AFP

Evasion spectaculaire au Nigeria: la police appelle

Evasion spectaculaire au Nigeria: la police appelle