mis à jour le

Lutte contre Ebola: le Liberia ferme en partie ses frontières

La présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf a annoncé la fermeture de la plupart des frontières terrestres de son pays, qui jouxte trois Etats, et le renforcement du dispositif de surveillance sanitaire pour tenter d'enrayer la propagation de l'épidemie de fièvre Ebola.

"Toutes les frontières du Liberia seront fermées à l'exception des principaux points d'entrée" dans le pays, a affirmé Mme Sirleaf dans un communiqué obtenu lundi par l'AFP et daté de dimanche.

Le Liberia est limité par la Sierra Leone au nord-ouest, la Guinée au nord, la Côte d'Ivoire à l'est, les régions sud-ouest étant bordées par l'océan Atlantique.

Selon le communiqué de Mme Sirleaf, les points d'entrée qui ne sont pas concernés par la mesure de fermeture sont l'aéroport international Roberts de Monrovia, l'aéroport James Spriggs Payne (de moindre importance, à Monrovia), et trois importants postes d'accès terrestres: à Foya et Ganta (frontière avec la Guinée) ainsi qu'à Bo Waterside (frontière avec la Sierra Leone).

"A ces points d'entrée, des centres de prévention et de dépistage seront installés" et, dans le cadre d'une nouvelle politique d'immigration, tous les voyageurs qui entrent dans le pays ou en sortent seront soumis à des tests de dépistage, a précisé la présidente.

Selon elle, au total sept des quinze provinces du Liberia sont actuellement affectées par l'épidémie d'Ebola en cours depuis le début de l'année en Afrique de l'Ouest. Les zones touchées sont situées à "Lofa, Montserrado, Bong, Bomi, Grand Gedeh et Margibi, Nimba".

D'après l'organisation mondiale de la Santé (OMS), à la date du 20 juillet, il y avait 1.093 cas de fièvre signalés, dont 660 mortels, dans trois pays: le Liberia, la Sierra Leone et la Guinée. 

Le bilan pour le Liberia était de 224 cas, dont 227 mortels. 

D'autres cas dont certains mortels ont été notifiés depuis le 20 juillet dans ces trois pays, mais le nouveau décompte global n'était pas disponible lundi. En outre, le Nigeria a signalé la semaine dernière le premier cas sur son sol, un Libérien décédé à Lagos, et a placé tous ses ports et aéroports en alerte samedi pour prévenir une propagation.

En plus des mesures annoncées, le Liberia interdit les rassemblements publics de toutes natures, selon le communiqué.

"Les communautés qui sont gravement affectés seront mis en quarantaine", leur accès et sortie seront restreintes, a encore dit la présidente.

AFP

Ses derniers articles: L'Ethiopie accuse Trump d'"incitation  En France, la diaspora algérienne entretient la "flamme du Hirak"  Présidentielle en Guinée: Condé déclaré vainqueur, violences 

ferme

AFP

Algérie: nouvelle peine de prison ferme contre un journaliste

Algérie: nouvelle peine de prison ferme contre un journaliste

AFP

Tunisie: des ONG soutiennent un journaliste algérien condamné

Tunisie: des ONG soutiennent un journaliste algérien condamné

AFP

Coronavirus: l'Egypte ferme mosquées et églises

Coronavirus: l'Egypte ferme mosquées et églises

frontières

AFP

Zimbabwe: ruée vers l'Afrique du Sud,

Zimbabwe: ruée vers l'Afrique du Sud,

AFP

Ghana: le président veut rouvrir les frontières au 1er septembre

Ghana: le président veut rouvrir les frontières au 1er septembre

AFP

Le Sénégal rouvre ses frontières aériennes

Le Sénégal rouvre ses frontières aériennes

Liberia

AFP

Le Liberia sollicite Washington pour enquêter sur des morts mystérieuses

Le Liberia sollicite Washington pour enquêter sur des morts mystérieuses

AFP

Le Liberia abandonne les poursuites contre le fils de l'ex-présidente Sirleaf

Le Liberia abandonne les poursuites contre le fils de l'ex-présidente Sirleaf

AFP

Prendre le Covid de vitesse au Liberia éprouvé par Ebola

Prendre le Covid de vitesse au Liberia éprouvé par Ebola