mis à jour le

HAITI: Les giboulées de mars n’amènent pas toujours des fleurs

PORT-AU-PRINCE, 7 nov (IPS) - En Haïti, une simple averse de printemps qui serait à peine remarquée dans la plupart des pays, peut causer des inondations dévastatrices, en raison de la gravité de la déforestation et de l'érosion qui empêchent l'absorption des eaux de pluie.

IPS Inter Press Service

Ses derniers articles: Etats-Unis: denouvelles garanties pour le développement  CARAIBES: Un scientifique avertit sur la catastrophe du changement climatique  PACIFIQUE: La corruption défavorise des étudiants 

Mars

AFP

Côte d'Ivoire: début de la campagne pour les législatives du 6 mars

Côte d'Ivoire: début de la campagne pour les législatives du 6 mars

AFP

Mali: le procès de l'ex-putschiste Sanogo renvoyé au 11 mars

Mali: le procès de l'ex-putschiste Sanogo renvoyé au 11 mars

AFP

Centrafrique: le second tour des législatives fixé au 14 mars

Centrafrique: le second tour des législatives fixé au 14 mars

fleurs

AFP

En Tunisie, des fleurs comestibles s'invitent dans la gastronomie

En Tunisie, des fleurs comestibles s'invitent dans la gastronomie

Saint-Valentin

Les fleurs que vous achetez à la Saint-Valentin assèchent un lac au Kenya

Les fleurs que vous achetez à la Saint-Valentin assèchent un lac au Kenya

Somalie

En Somalie, un fleuriste cultive l’espoir

En Somalie, un fleuriste cultive l’espoir