mis à jour le

Soudan : Béchir promet des réformes pour calmer la contestation sans son propre parti

Le président soudanais Omar el-Béchir a promis lundi des réformes et un dialogue politique après qu'une trentaine de membres de son parti, le Congrès national (NCP), ont annoncé leur intention de le quitter. "Les réformes et le changement sont un processus quotidien pour nous", a-t-il déclaré lors d'un discours à l'ouverture de la nouvelle session du Parlement qui intervient après des critiques au sein du parti au pouvoir sur la répression meurtrière contre les manifestants qui protestaient contre la hausse des prix du carburant.

Afrik

Ses derniers articles: La dépouille de Thomas Sankara exhumée, le Burkina Faso retient son souffle  L'Arabie Saoudite classe l'Algérie sur liste noire du financement du terrorisme  La Premier League, nouvelle terre d'accueil des joueurs africains 

Soudan

AFP

Dette: la France prête 1,5 milliard de dollars au Soudan

Dette: la France prête 1,5 milliard de dollars au Soudan

AFP

Soudan du Sud: le parlement dissous, étape attendue de l'accord de paix de 2018

Soudan du Sud: le parlement dissous, étape attendue de l'accord de paix de 2018

AFP

Soudan du Sud: dissolution du  parlement

Soudan du Sud: dissolution du parlement

réformes

AFP

Le FMI appelle Tunis

Le FMI appelle Tunis

AFP

Des Soudanais manifestent contre des réformes jugées anti-islamiques

Des Soudanais manifestent contre des réformes jugées anti-islamiques

AFP

Soudan: des dizaines de milliers de manifestants réclament des réformes

Soudan: des dizaines de milliers de manifestants réclament des réformes

contestation

AFP

La suspension de Twitter prive les Nigérians de leur principal outil de contestation

La suspension de Twitter prive les Nigérians de leur principal outil de contestation

AFP

Exception africaine, le Cap-Vert élit ses députés sans drame ni contestation

Exception africaine, le Cap-Vert élit ses députés sans drame ni contestation

AFP

Le ras-le-bol des étudiants sénégalais, piliers de la contestation

Le ras-le-bol des étudiants sénégalais, piliers de la contestation