mis à jour le

Le Coran, brandi par des manifestants, Le Caire, 23 août 2013 / REUTERS
Le Coran, brandi par des manifestants, Le Caire, 23 août 2013 / REUTERS

Un Tunisien poursuivi pour avoir piétiné un exemplaire du Coran

Même à l'étranger, montrer son rejet de l'islam peut coûter cher aux Tunisiens.

Une action choc qui déclenche la fureur des autorités tunisiennes. Un jeune Tunisien résidant en Europe a diffusé sur les réseaux sociaux une photo de lui en train de piétiner un exemplaire du Coran, rapporte l’AFP.

Le ministère de l’Intérieur tunisien a saisi Interpol pour enquêter sur la provenance de cette photo le jeudi 26 septembre, indique l’AFP.

«Une enquête préliminaire a déterminé que la photo a été prise en dehors du territoire de la République de Tunisie par un jeune Tunisien de moins de 20 ans résidant dans un pays européen», a précisé un communiqué du ministère.

D’après l’AFP, le blasphème religieux n’est pourtant pas réprimé dans les textes de loi mais la justice tunisienne a déjà utilisé des accusations de «trouble à l’ordre public» pour poursuivre les citoyens qui portent atteinte publiquement aux préceptes de l’Islam prônés par le parti au pouvoir, Ennhada.

Et ces citoyens commencent à être de plus en plus nombreux, ajoute l’article: le blogueur athée Jabeur Mejri, condamné en 2012 à sept ans de prison pour ses caricatures du prophète Mahomet, ou encore le militant Ghazi Beji, condamné pour les mêmes faits. Ce dernier a obtenu l’asile politique en France, selon l’AFP.

Mais comme le montre cette affaire, même à l’étranger, les Tunisiens qui critiquent la religion ou le pouvoir en place ne sont plus à l’abri de représailles judiciaires, conclut l’article.

Lu sur AFP

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

Coran

Education

On continuera d'étudier l'islam dans les écoles publiques suisses

On continuera d'étudier l'islam dans les écoles publiques suisses

Bad buzz

La candidate australienne qui prend l’islam pour un pays jette l’éponge

La candidate australienne qui prend l’islam pour un pays jette l’éponge

Livre saint

Algérie: des exemplaires du Coran gratuits… mais truffés d’erreurs

Algérie: des exemplaires du Coran gratuits… mais truffés d’erreurs

blasphème

In nomine Patris

L'Afrique tuera-t-elle Dieu?

L'Afrique tuera-t-elle Dieu?

caricatures

Maroc: Charlie Hebdo? Connais pas

Maroc: Charlie Hebdo? Connais pas

revue de presse

Charlie Hebdo n'a pas d'excuse

Charlie Hebdo n'a pas d'excuse

liberté d'expression

Polémique

Ça ne sert à rien d'être un bon journaliste au Maroc

Ça ne sert à rien d'être un bon journaliste au Maroc

Liberté d'expression

Grève de l'information en Tunisie

Grève de l'information en Tunisie

Sextrémisme

Feminism Attack, c'est comme les Femen mais en plus soft

Feminism Attack, c'est comme les Femen mais en plus soft