mis à jour le

Centrafrique: l'aide "désespérément insuffisante", estime l'ONU

L'appel à l'aide internationale pour sortir la Centrafrique du chaos "ne suscite que des contributions désespérément insuffisantes", a déploré mardi le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon.

"L'ordre public s'est effondré" dans le pays, a souligné M. Ban lors du discours d'ouverture de la 68e assemblée générale de l'ONU. "Des millions de personnes sont coupées de toute assistance et risquent d'être victimes d'exactions".

L'anarchie règne dans le pays depuis la prise du pouvoir en mars par une coalition rebelle, la Séléka, dont le chef Michel Djotodia s'est autoproclamé président. Les associations de défense des droits de l'homme accusent les ex-rebelles de nombreuses exactions contre la population et la situation humanitaire se dégrade.

Selon l'ONU, 1,6 million de Centrafricains, soit un tiers de la population, a besoin d'une aide humanitaire d'urgence, plus de 270.000 ont été déplacés ou se sont réfugiés dans les pays voisins.

Jusqu'ici, les autorités de transition ont été incapables de mettre fin aux violences tout comme la force africaine, forte de 1.500 hommes, déployée par la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEAAC).

Mercredi, une réunion ministérielle est prévue à New York, co-présidée par la France, l'ONU et l'Union européenne, à laquelle doivent participer des représentants de l'Union africaine (UA), des Etats-Unis et des pays voisins de la Centrafrique.

 

AFP

Ses derniers articles: La justice impose  Douze embryons créés pour sauver le rhinocéros blanc du Nord  "Nous en avons assez": au Soudan du Sud, la société civile lance un appel au changement 

l'ONU

AFP

Mali: le chef de l'ONU recommande d'augmenter la Minusma d'environ 2.000 Casques bleus

Mali: le chef de l'ONU recommande d'augmenter la Minusma d'environ 2.000 Casques bleus

AFP

Sahara occidental: Guterres exhorte les deux parties

Sahara occidental: Guterres exhorte les deux parties

AFP

Le conflit dans le Nord-Est du Nigeria a entraîné la mort de 324.000 enfants, selon l'ONU

Le conflit dans le Nord-Est du Nigeria a entraîné la mort de 324.000 enfants, selon l'ONU