mis à jour le

Said Sadi :

«Pour avoir connu un peu Bouteflika je sais que la seule chose qu'il veut est de mourir au pouvoir». Ces propos ont été tenus par l'ancien Président du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD), Said Sadi, à la veille de son départ du parti l'année passée.

Dans un enregistrement vidéo, mis en ligne, hier, sur le site Internet «Chouf Chouf», celui-ci, psychiatre de formation, déclare que le chef de l'Etat ne «ne lâchera pas l'affaire à partir du moment qu'il est revenu aux affaires». Il avait prédit les événements survenus ces derniers jours, notamment la réorganisation des centres de décisions, à commencer par le gouvernement. Preuve de la volonté de Bouteflika de rester en place ou de peser de tout son poids dans le choix du futur Président de la République.

"Il a fait partie de tous les putchs"

«N'oublions pas qu'il avait fait partie de tous les putchs qui ont eu lieu en Algérie depuis l'Indépendance. Sauf qu'à l'époque, il avait organisé la chose au profit de Ben Bella, puis de Boumediene, et aujourd'hui il se sert lui-même», a déclaré Said Sadi. Pour ce dernier, Bouteflika, qui, de son propre aveu, «ne croit pas au multipartisme, à la démocratie et même à la citoyenneté», a été «conforté dans ses certitudes lors de sa traversée de désert, lorsqu'il a découvert, dans les pays du Golfe, non pas la relation entre le dirigeant et le citoyen, mais entre le monarque et le sujet». «Il rêve d'une société de sujets», a ajouté l'ancien Président du RCD à propos de Bouteflika.

Une réélection à prévoir

En tout cas, Sadi a estimé que si l'actuel locataire du Palais d'El Mouradia se présente aux élections, «il sera sûrement réélu». «Cette constitution est faite pour lui, pour répondre à sa volonté de rester et de mourir au pouvoir», a-t-il signalé. Pour Sadi, «si la communauté internationale se montre laxiste vis-à-vis de la machine à frauder algérienne, il est clair qu'il va passer haut la main». En dernier lieu, celui-ci a estimé que «l'équation infernale de la crise algérienne se résume à la confiscation de la mémoire par la manipulation, la confiscation de la volonté populaire par la fraude électorale et la confiscation de la richesse nationale par la corruption».

http://www.youtube.com/watch?v=FvN2EK-dlvQ#t=25 

Elyas Nour

The post Said Sadi : « Bouteflika veut mourir au pouvoir » appeared first on Algérie Focus.

Algérie Focus

Ses derniers articles: En Algérie, le remaniement accouche d'un gouvernement sans hommes politiques  Un coup d’Etat en Algérie: la folle prédiction israélienne qui amuse les Algériens  Une enquête inédite révèle l'immense patrimoine immobilier parisien de dirigeants algériens 

Sadi

Autre Presse

Soutien de taille pour IBK : Le parti SADI opte pour le candidat du RPM au second tour de la présidentielle

Soutien de taille pour IBK : Le parti SADI opte pour le candidat du RPM au second tour de la présidentielle

Mali

Honni soit qui Mali pense!

Honni soit qui Mali pense!

Bouteflika

AFP

Algérie/corruption: des caciques de l'ère Bouteflika lourdement punis

Algérie/corruption: des caciques de l'ère Bouteflika lourdement punis

AFP

Algérie: un an après sa chute, Bouteflika muré dans la solitude

Algérie: un an après sa chute, Bouteflika muré dans la solitude

AFP

Algérie: lourdes peines de prison confirmées contre d'ex-dirigeants de l'ère Bouteflika (avocat

Algérie: lourdes peines de prison confirmées contre d'ex-dirigeants de l'ère Bouteflika (avocat

pouvoir

AFP

Ethiopie: l'ex-parti au pouvoir au Tigré, le TPLF, classé organisation terroriste

Ethiopie: l'ex-parti au pouvoir au Tigré, le TPLF, classé organisation terroriste

AFP

Législatives au Cap-Vert: le parti au pouvoir décroche une majorité absolue

Législatives au Cap-Vert: le parti au pouvoir décroche une majorité absolue

AFP

"Printemps noir": il y a 20 ans, la Kabylie défiait le pouvoir dans la rue

"Printemps noir": il y a 20 ans, la Kabylie défiait le pouvoir dans la rue