mis à jour le

France - Libye : Amesys, de la Toile

L'entreprise française Amesys, filiale de Bull, est accusée de "complicité de torture". Elle vendait ses services au régime de Kaddafi pendant la révolte de 2011.

Jeune Afrique

Ses derniers articles: Égypte : une bombe désamorcée sur une voie ferrée  Somalie : deux attentats meurtriers frappent Mogadiscio  Nigeria : l'armée annonce avoir tué une cinquantaine de membres de Boko Haram 

France

AFP

Le retrait d'accréditation de France 24 en Algérie critiqué

Le retrait d'accréditation de France 24 en Algérie critiqué

AFP

Le Rwanda approuve la nomination d'un ambassadeur de France

Le Rwanda approuve la nomination d'un ambassadeur de France

AFP

La France élimine un nouveau cadre jihadiste au Mali

La France élimine un nouveau cadre jihadiste au Mali

Libye

AFP

Migrants: l'UE cherche un accord avec la Tunisie et la Libye

Migrants: l'UE cherche un accord avec la Tunisie et la Libye

AFP

Un haut responsable américain en Libye pour soutenir la transition

Un haut responsable américain en Libye pour soutenir la transition

AFP

A Benghazi, la "passion" des motards pour montrer un autre visage de la Libye

A Benghazi, la "passion" des motards pour montrer un autre visage de la Libye

Toile

AFP

Barrage sur le Nil: Egyptiens, Soudanais et Ethiopiens s'écharpent sur la toile

Barrage sur le Nil: Egyptiens, Soudanais et Ethiopiens s'écharpent sur la toile

AFP

Violences contre les femmes et violences policières: le Nigeria s'enflamme sur la Toile

Violences contre les femmes et violences policières: le Nigeria s'enflamme sur la Toile

AFP

Botswana: l'hostilité frontale entre Masisi et Khama en toile de fond des élections

Botswana: l'hostilité frontale entre Masisi et Khama en toile de fond des élections