mis à jour le

Guinée : 95 morts dans les violences à N'Zérékoré

Selon le dernier bilan du gouvernement guinéen, les violences qui ont opposé la semaine dernière deux ethnies de la Guinée, les Guerzé et Konianké, dans le sud-est du pays, ont fait "au moins 95 morts" en moins de trois jours. "Au dernier rapport, il y a eu au moins 95 morts et une centaine de blessés" lors des affrontements entre des Guerzé et des Konianké entre les 15 et 17 juillet, a déclaré le porte-parole du gouvernement, le ministre Albert Damantang Camara. Le précédent bilan du gouvernement était d'au moins 58 morts.

Afrik

Ses derniers articles: La dépouille de Thomas Sankara exhumée, le Burkina Faso retient son souffle  L'Arabie Saoudite classe l'Algérie sur liste noire du financement du terrorisme  La Premier League, nouvelle terre d'accueil des joueurs africains 

Guinée

AFP

L'adversaire du président Condé dit être empêché de quitter la Guinée

L'adversaire du président Condé dit être empêché de quitter la Guinée

AFP

La Guinée équatoriale déboutée face

La Guinée équatoriale déboutée face

AFP

Alpha Condé: il n'y a pas de "chasse aux sorcières" en Guinée

Alpha Condé: il n'y a pas de "chasse aux sorcières" en Guinée

morts

AFP

Nigeria: au moins 11 morts dans une attaque de Boko Haram

Nigeria: au moins 11 morts dans une attaque de Boko Haram

AFP

Nigeria: 3 morts dans un attentat-suicide perpétré par une adolescente

Nigeria: 3 morts dans un attentat-suicide perpétré par une adolescente

AFP

Le Ghana dans l'attente des résultats de la présidentielle, cinq morts depuis lundi

Le Ghana dans l'attente des résultats de la présidentielle, cinq morts depuis lundi

violences

AFP

Soudan: fin de la mission de l'ONU au Darfour, craintes de violences

Soudan: fin de la mission de l'ONU au Darfour, craintes de violences

AFP

Mozambique: 250.000 enfants ont fui les violences jihadistes au nord

Mozambique: 250.000 enfants ont fui les violences jihadistes au nord

AFP

Bandits et jihadistes: le nord du Nigeria pris dans un tourbillon de violences

Bandits et jihadistes: le nord du Nigeria pris dans un tourbillon de violences