mis à jour le

Les violences de la semaine dernière en Guinée ont fait 98 morts

CONAKRY (Reuters) - Les trois jours d'affrontements ethniques la semaine dernière en Guinée ont fait 98 morts, selon un nouveau bilan communiqué mercredi par le gouvernement de Conakry. Le précédent bilan établi jeudi dernier faisait état de 58 morts. "Nous en sommes aujourd'hui à environ cent morts - 76 victimes à N'Zérékoré (la deuxième ville du pays) et 22 à Koulé", a dit le porte-parole du gouvernement, Damantang Albert Camara. Des troupes ont été envoyées dans la région pour rétablir le calme et 131 personnes ont été arrêtées. ...


Yahoo! Actualités

Ses derniers articles: Les familles des otages du Niger retenus depuis 3 ans manifestent  Marche symbolique  Egypte: le procès de Moubarak ajourné au 19 octobre 

violences

AFP

Soudan: fin de la mission de l'ONU au Darfour, craintes de violences

Soudan: fin de la mission de l'ONU au Darfour, craintes de violences

AFP

Mozambique: 250.000 enfants ont fui les violences jihadistes au nord

Mozambique: 250.000 enfants ont fui les violences jihadistes au nord

AFP

Bandits et jihadistes: le nord du Nigeria pris dans un tourbillon de violences

Bandits et jihadistes: le nord du Nigeria pris dans un tourbillon de violences

Guinée

AFP

L'adversaire du président Condé dit être empêché de quitter la Guinée

L'adversaire du président Condé dit être empêché de quitter la Guinée

AFP

La Guinée équatoriale déboutée face

La Guinée équatoriale déboutée face

AFP

Alpha Condé: il n'y a pas de "chasse aux sorcières" en Guinée

Alpha Condé: il n'y a pas de "chasse aux sorcières" en Guinée

morts

AFP

Nigeria: au moins 11 morts dans une attaque de Boko Haram

Nigeria: au moins 11 morts dans une attaque de Boko Haram

AFP

Nigeria: 3 morts dans un attentat-suicide perpétré par une adolescente

Nigeria: 3 morts dans un attentat-suicide perpétré par une adolescente

AFP

Le Ghana dans l'attente des résultats de la présidentielle, cinq morts depuis lundi

Le Ghana dans l'attente des résultats de la présidentielle, cinq morts depuis lundi