mis à jour le

Idriss Déby, décembre 2011 / REUTERS
Idriss Déby, décembre 2011 / REUTERS

Tchad: la tentative de «déstabilisation» du régime n'est pas claire

Les imprécisions se multiplient depuis que les autorités ont annoncé avoir déjoué un putsch.

Depuis le 1er mai, les autorités gouvernementales tchadiennes font circuler la même information: une tentative de «déstabilisation» a été déjouée.

Selon N’djaména, explique Le Journal du Tchad, un certain nombre de personnes ont été arrêtées, dont des civils et des officiers de l’armée, et six à huit personnes auraient trouvé la mort lors de cette opération. Mais ça, c’est pour la version officielle, du moins, celle que veut bien livrer le régime tchadien.

Car, comme se demande RFI, comment savoir ce qu’il s’est réellement passé? Les autorités affirment avoir anéanti un groupuscule qui agissait dans l’ombre depuis quatre mois, afin de renverser le régime d’Idriss Déby.

Seulement, tout cela semble confus, au vu de la difficulté à avoir un autre son de cloche. Et surtout le fait que les autorités ont plus d’une fois changé de formulations dans la présentation de cette affaire. RFI explique qu’elles ont tout d’abord parlé d’un «incident» avant d’évoquer la tentative de «déstabilisation», sans jamais parler de coup d’Etat.

Mais, ajoute RFI, la surprise des N’djaménois a été grande, puisqu’ils n’avaient pu observer aucun signe de perturbation dans la journée. «Tout le monde était devant la finale de la Ligue des champions».

Même l’arrestation de l’opposant Saleh Makki (député et membre du CPDC), soupçonné par N’djaména de faire partie de ce «groupuscule», ne serait intervenue que plusieurs heures après l’annonce des autorités, indique RFI.

Lu sur Le Journal du Tchad, RFI

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

Idriss Déby

Election présidentielle

Au Tchad, la biométrie a plus servi l'intérêt d'industriels français que la démocratie

Au Tchad, la biométrie a plus servi l'intérêt d'industriels français que la démocratie

Mali

Rien n'est confirmé pour Mokhtar Belmokhtar

Rien n'est confirmé pour Mokhtar Belmokhtar

Mali

Pourquoi ce flou sur Abou Zeid?

Pourquoi ce flou sur Abou Zeid?

arrestations

Bas les masques!

Ils se cachent sous le niqab

Ils se cachent sous le niqab

Côte d'Ivoire

Ouattara sous pression à Paris

Ouattara sous pression à Paris

quête

L'enfer des immigrés en Afrique

L'enfer des immigrés en Afrique