mis à jour le

République Centrafricaine : La France appelle au calme et au dialogue

Paris : Le président français François Hollande a appelé dimanche "au calme et au dialogue" en République Centrafricaine après la prise de contrôle de Bangui par les rebelles et la fuite du président François Bozizé, a indiqué un communiqué de l'Elysée.

Le président Hollande "a suivi avec une grande attention l'évolution de la situation en République Centrafricaine" et "pris acte du départ du Président François Bozizé", précise l'Elysée. 
 
...

LeMag.ma

Ses derniers articles: Lemag.ma vous souhaite une très bonne fête de l’Aïd al-Adha  Pour maigrir, prenez du chocolat !  Un cargo 

république

AFP

CAN-2021: le Maroc qualifié après le nul entre le Burundi et la République centrafricaine

CAN-2021: le Maroc qualifié après le nul entre le Burundi et la République centrafricaine

AFP

Afrique du Sud: Ramaphosa a trompé le Parlement pour la médiatrice de la République

Afrique du Sud: Ramaphosa a trompé le Parlement pour la médiatrice de la République

AFP

A J-1, la République démocratique du Congo suspendue au choix de Kabila

A J-1, la République démocratique du Congo suspendue au choix de Kabila

France

AFP

Le retrait d'accréditation de France 24 en Algérie critiqué

Le retrait d'accréditation de France 24 en Algérie critiqué

AFP

Le Rwanda approuve la nomination d'un ambassadeur de France

Le Rwanda approuve la nomination d'un ambassadeur de France

AFP

La France élimine un nouveau cadre jihadiste au Mali

La France élimine un nouveau cadre jihadiste au Mali

dialogue

AFP

Burkina: dialogue politique entre majorité et opposition sur la sécurité

Burkina: dialogue politique entre majorité et opposition sur la sécurité

AFP

Côte d'Ivoire: Ouattara invite l'opposition au dialogue avant les législatives

Côte d'Ivoire: Ouattara invite l'opposition au dialogue avant les législatives

AFP

Côte d'Ivoire: l'opposition exige des "actes d'apaisement" du pouvoir avant tout dialogue

Côte d'Ivoire: l'opposition exige des "actes d'apaisement" du pouvoir avant tout dialogue