mis à jour le

A Rome, des funérailles d'Etat pour l'ambassadeur italien tué en RDC

L'Italie a rendu un hommage national jeudi à son ambassadeur en République démocratique du Congo (RDC), tué avec son garde du corps dans l'attaque d'un convoi du Programme alimentaire mondial (PAM).

Luca Attanasio, 43 ans, est décédé après avoir été blessé par balles lorsque le convoi du PAM a été pris dans une embuscade lundi dans la province du Nord-Kivu (est), près de la frontière avec le Rwanda. 

Son garde du corps italien, le carabinier Vittorio Iacovacci, 30 ans, et un chauffeur congolais du PAM, Mustafa Baguma Milambo, 56 ans, ont aussi été tués.

Sur la marche funèbre de Chopin, les cercueils des deux Italiens, rapatriés mardi, ont été portés par des carabiniers en l'église Sainte-Marie des Anges à Rome, pour des funérailles d'Etat.

En raison des mesures de distanciation dues à l'épidémie de Covid-19, une petite foule seulement a accueilli devant l'église les deux cercueils.

En présence des familles des victimes, le chef du gouvernement Mario Draghi, les présidents du Sénat et de la Chambre des députés ainsi que plusieurs ministres ont assisté à la cérémonie présidée par le cardinal Angelo De Donatis.

"Aujourd'hui nous sentons l'angoisse de trois familles, de deux nations et de la famille entière des nations. Une angoisse parce que la paix tant désirée n'est pas présente (...) parce que les promesses de justice ont été trahies", a déclaré le prélat dans son homélie.

"Luca, Vittorio et Mustafa ont été arrachés à ce monde par les griffes d'une violence stupide et féroce (...) qui n'apporte que de la douleur", a-t-il ajouté.

Passionné par l'Afrique, Luca Attanasio est le premier ambassadeur italien tué dans l'exercice de ses fonctions.

- l'ONU doit "des réponses claires -

"Il aimait aller sur le terrain (...). Il avait un attachement particulier pour l'est du pays, une zone oubliée de la communauté internationale. Je crois qu'il voulait aussi apporter sa pierre à la reconstruction de la paix", a confié l'ambassadeur de l'Union européenne en RDC, Jean-Marc Châtaigner, à la télévision publique italienne Rai.

Le chef de la diplomatie italienne, Luigi Di Maio, a demandé mercredi au PAM et à l'ONU l'ouverture d'une enquête et exigé "le plus rapidement possible, des réponses claires".

Selon les autorités congolaises et italiennes, le convoi est tombé dans une embuscade à trois kilomètres de sa destination, la commune de Kiwanja, dans le territoire de Rutshuru.

Après avoir abattu Mustafa Baguma Milambo, six assaillants munis d'armes de type AK-47 ont obligé les occupants des deux véhicules composant le convoi à les suivre dans le parc des Virunga, célèbre pour ses gorilles.

Alertés, des rangers et des militaires congolais se sont mis à la poursuite des assaillants. Les circonstances ayant ensuite entraîné la mort des deux Italiens ne sont pas clairement établies mais l'autopsie a révélé qu'ils avaient été mortellement blessés par deux tirs chacun.

Les autorités congolaises accusent les rebelles hutus rwandais des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), installées dans l'est de la RDC. Mais dans un communiqué parvenu mardi à l'AFP, les rebelles des FDLR ont nié être impliqués

AFP

Ses derniers articles: "Printemps noir": il y a 20 ans, la Kabylie défiait le pouvoir dans la rue  Assassinat de Sankara: la France remet un "dernier lot" de documents au Burkina  L'Erythrée reconnaît la présence de ses troupes au Tigré et promet de les retirer 

funérailles

AFP

Afrique du Sud: début des funérailles du roi des Zoulous

Afrique du Sud: début des funérailles du roi des Zoulous

AFP

Le Mali rend hommage

Le Mali rend hommage

AFP

Appels au calme aux funérailles d'un adolescent sud-africain tué lors d'une patrouille de police

Appels au calme aux funérailles d'un adolescent sud-africain tué lors d'une patrouille de police

RDC

AFP

Ebola en RDC : compte

Ebola en RDC : compte

AFP

La RDC annonce la "résurgence" d'Ebola dans l'est, l'OMS dépêche une équipe

La RDC annonce la "résurgence" d'Ebola dans l'est, l'OMS dépêche une équipe

AFP

La RDC annonce la "résurgence" de l'épidémie d'Ebola dans l'Est

La RDC annonce la "résurgence" de l'épidémie d'Ebola dans l'Est