mis à jour le

Soudan: le dernier Premier ministre élu démocratiquement décède du coronavirus

Sadek al-Mahdi, le dernier Premier ministre soudanais élu démocratiquement avant d'être reversé par un coup d'Etat militaire mené par Omar el-Bechir en 1989, est décédé jeudi du Covid-19, a annoncé son parti, Umma.

"Sadek al-Mahdi, chef du parti Umma, est décédé jeudi", indique un communiqué de sa formation.

Atteint du nouveau coronavirus, il était hospitalisé aux Emirats arabes unis.

Le gouvernement a décrété trois jours de deuil national.

Agé de 84 ans, il était le petit-fils d'Abdel Rahman al-Mahdi, fondateur du parti Umma, et l'arrière-petit-fils de Mohammad Ahmad, qui avait dirigé la révolte de 1881 à 1885 contre la domination anglo-égyptienne.

Sadek al-Mahdi avait été Premier ministre du Soudan à deux reprises: en 1966-1967, puis une seconde fois entre 1986 et le 30 juin 1989. Cette seconde fois, il a été élu par le Parlement.

Omar el-Béchir et 27 autres accusés sont actuellement jugés pour ce coup d'Etat. L'ex-autocrate risque la peine de mort.

Depuis le début de la pandémie, 16.649 cas de Covid ont été officiellement recensés au Soudan, entraînant la mort de 1.210 personnes.

AFP

Ses derniers articles: Ouganda: retrait des forces armées qui encerclaient la maison de Bobi Wine  Davos: Ramaphosa fustige les pays riches qui "accaparent" les vaccins anti-Covid  Dans le sud égyptien, sur les pas d'Agatha Christie 

ministre

AFP

Burkina: l'ex-chef de file de l'opposition nommé ministre de la réconciliation

Burkina: l'ex-chef de file de l'opposition nommé ministre de la réconciliation

AFP

Mali: mis en cause, l'ex-Premier ministre Cissé est "en lieu sûr", selon ses avocats

Mali: mis en cause, l'ex-Premier ministre Cissé est "en lieu sûr", selon ses avocats

AFP

Mali: un ancien Premier ministre dément toute implication dans un projet de déstabilisation

Mali: un ancien Premier ministre dément toute implication dans un projet de déstabilisation