mis à jour le

Algérie/virus: appréhension et soulagement pour la rentrée scolaire

Appréhension et soulagement pour les parents. Plus de cinq millions d'écoliers algériens ont repris le chemin des classes mercredi après sept mois de vacances forcées à cause de la pandémie de Covid-19. 

Masque obligatoire, prise de température à l'entrée des écoles et distanciation sociale sont les maîtres mots de cette rentrée particulière et échelonnée. Collégiens et lycéens retrouveront les salles de classe le 4 novembre et les étudiants leurs universités le 22 novembre.

Initialement prévue le 4 octobre pour les trois cycles primaire, secondaire et supérieur, la rentrée avait été reportée à la dernière minute afin de mettre en place des mesures sanitaires d'urgence face au risque de classes surchargées.

Ainsi, dans nombre d'établissements, les élèves ne se rendront en classe qu'un jour sur deux, voire une demi-journée seulement.    

A l'école des Rosiers, un établissement privé d'Alger, la directrice, Chahrazed Bacha, fait part à l'AFP de sa  "confiance" mais à "la condition que les parents jouent le jeu aussi".

"J'ai rassemblé les parents. J'ai essayé d'expliquer. Je pense que ça va marcher, maintenant ça dépend des autorités et de l'évolution du Covid. Ca ne dépend ni de moi ni de personne", observe Mme Bacha.

"Pour nous c'est nouveau mais on fait tout pour que ça se déroule du mieux possible en respectant les directives (sanitaires)", assure Nadia Aoudia, une des institutrices des Rosiers. 

Les parents se disent "heureux" de la reprise, même s'ils reconnaissent avoir " beaucoup d'appréhension". 

"On est confiant au niveau de l'école. On sait que les écoles ont pris leurs dispositions. Nos enfants aussi sont conscients de la situation. Espérons que tout le monde joue le jeu", confie une maman.

Mais si certains parents peuvent emmener leurs enfants chaque jour à l'école, c'est un casse-tête pour ceux qui travaillent quand les enfants devront rester seuls à la maison un jour sur deux.

Après une lente décrue ces dernières semaines, l'Algérie -- dont les frontières sont fermées -- connaît une recrudescence des contaminations depuis une semaine.     

Près de 55.000 cas de coronavirus ont été officiellement recensés en Algérie (44 millions d'habitants) depuis l'enregistrement du premier cas le 25 février, pour environ 1.875 décès et quelque 38.300 guérisons.

AFP

Ses derniers articles: Ethiopie: l'armée lance son offensive sur la capitale du Tigré  Ethiopie: Abiy réaffirme devant les émissaires de l'UA son devoir de "maintenir l'ordre"  Amadou Dia, du service de la France coloniale 

rentrée

AFP

RDC: rentrée des classes sur fond de défi de la gratuité de l'enseignement

RDC: rentrée des classes sur fond de défi de la gratuité de l'enseignement

AFP

RDC: la rentrée des classes sur fond de défis de la gratuité de l'enseignement

RDC: la rentrée des classes sur fond de défis de la gratuité de l'enseignement

AFP

Difficile rentrée en Tunisie, entre crainte du virus et du décrochage

Difficile rentrée en Tunisie, entre crainte du virus et du décrochage