mis à jour le

Ebola en RDC: la barre de 100 cas franchie, 43 morts depuis juin

Cent cas d'Ebola ont été enregistrés en moins de trois mois dans une région enclavée de l'ouest de la République démocratique du Congo, dont 43 mortels, a annoncé vendredi l'Organisation mondiale de la santé (OMS), plaidant en faveur d'un soutien financier supplémentaire.

"Le nombre de cas de l'épidémie d'Ebola en cours dans l'ouest de la République démocratique du Congo (RDC) a atteint 100, soit près du double en un peu plus de cinq semaines", écrit l'OMS dans un communiqué.

Déclarée le 1er juin dans la province de l'Équateur, l'épidémie s'est "étendue à 11 des 17 zones sanitaires" de cette province enclavée et a fait 43 morts, d'après l'organisation internationale.

"Avec 100 cas d'Ebola en moins de 100 jours, l'épidémie dans la province de l'Équateur évolue de manière inquiétante", s'est alarmé Matshidiso Moeti, directrice régionale de l'OMS pour l'Afrique.

"Le virus se propage sur un terrain large et accidenté qui nécessite des interventions coûteuses et, avec la Covid-19 qui accapare les ressources et l'attention, il est difficile d'intensifier les opérations", a-t-elle ajouté.

Le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a exprimé ses inquiétudes par rapport au délai entre l'apparition des symptômes et le déclenchement d'une alerte concernant un cas suspect d'Ebola, qui est de 5 jours, d'après lui.

"Ceci est préoccupant, car plus un patient Ebola reste longtemps sans traitement, plus ses chances de survie sont faibles et plus le virus peut se propager sans être vu dans les communautés", a-t-i affirmé lors d'une conférence de presse à Genève.

En plus des difficultés d'accès à la zone, la lutte contre cette épidémie d'Ebola "a été encore compliquée par une grève des agents de santé, qui affecte les activités telles que la vaccination et les enterrements sécurisés", a dit M. Tedros.

Début août, les agents de santé chargés de la lutte contre Ebola avaient déclenché un mouvement de grève pour réclamer le paiement de leurs salaires.

- Main d'oeuvre très qualifiée -

"La RDC dispose de la main-d'½uvre la mieux formée au monde pour Ebola. Cette situation doit être résolue le plus rapidement possible", a estimé le patron de l'OMS.

Pour l'organisation, la réponse actuelle dans la lutte contre Ebola en RDC est "sous-financée".

Selon l'OMS, le ministère de la Santé de la RDC a présenté aux donateurs et partenaires un plan intégré d'environ 40 millions. "Nous exhortons les partenaires à soutenir ce plan", a déclaré M. Tedros.

L'OMS a affirmé avoir déjà mobilisé un montant total de 2,3 millions dans la lutte contre l'actuelle épidémie de fièvre hémorragique en RDC.

La précédente épidémie, la plus meurtrière qu'a connu la RDC avec 2.277 décès, s'était déclarée le 1er août 2018 dans l'Est du pays et s'est officiellement terminée le 25 juin. 

En mai 2018, une autre épidémie, la 9è sur le sol congolais depuis 1976, est survenue dans la province de l'Équateur et a été contenue en moins de trois mois, avec 54 cas et 33 décès enregistrés.

La RDC lutte aussi contre l'épidémie de Covid-19. Le pays a enregistré 9.802 cas et 248 décès depuis la déclaration des premiers cas le 10 mars, selon les derniers chiffres officiels.

AFP

Ses derniers articles: Après les troubles au Sénégal, la contestation appelle  Un grand distributeur français au coeur des troubles de Dakar malgré lui  Niger: internet rétabli après dix jours de coupure 

Ebola

AFP

Volontaires ou "cas contacts", les Guinéens se vaccinent contre Ebola

Volontaires ou "cas contacts", les Guinéens se vaccinent contre Ebola

AFP

La riposte s'organise en Guinée, où Ebola a fait cinq morts

La riposte s'organise en Guinée, où Ebola a fait cinq morts

AFP

La fièvre Ebola fait son retour en Afrique de l'Ouest après 5 ans d'absence

La fièvre Ebola fait son retour en Afrique de l'Ouest après 5 ans d'absence

morts

AFP

Tchad: au moins deux morts dans une tentative d'arrestation d'un opposant

Tchad: au moins deux morts dans une tentative d'arrestation d'un opposant

AFP

Attaques jihadistes contre Maiduguri au Nigeria: au moins 16 morts

Attaques jihadistes contre Maiduguri au Nigeria: au moins 16 morts

AFP

Mozambique: 55 morts dans une épidémie de choléra frappant les déplacés fuyant les violences jihadistes

Mozambique: 55 morts dans une épidémie de choléra frappant les déplacés fuyant les violences jihadistes