mis à jour le

Le président du Malawi déj

Le nouveau président du Malawi Lazarus Chakwera avait promis une gouvernance exemplaire, il a essuyé jeudi ses premières critiques sur ce thème après la présentation de son gouvernement, qui fait la part belle à ses proches.

A la tête du principal parti d'opposition, M. Chakwera a remporté l'élection présidentielle disputée le 23 juin avec 58,5% des suffrages, loin devant le chef de l'Etat sortant Peter Mutharika au pouvoir depuis 2014.

Ce scrutin a été organisé après l'annulation pour fraudes de la réélection de M. Mutharika l'an dernier.

Sitôt investi, M. Chakwera s'est engagé à "nettoyer les ruines de la corruption (...) de la paresse (...) de l'impunité (...) ou de l'incompétence".

Mercredi soir, ses services ont dévoilé la liste complète des 31 membres de sa première équipe ministérielle, dans laquelle figure un couple, des frères et s½urs et une forte proportion de personnalités originaires de sa région.

"Un défenseur de la famille", a aussitôt ironisé jeudi le principal quotidien du pays, The Nation.

"La composition de ce gouvernement suscite de larges inquiétudes", a renchéri Luke Tembo, un responsable de la Coalition des défenseurs des droits humains (HRDC), qui a soutenu M. Chakwera dans la rue pour obtenir l'annulation de la présidentielle de 2019.  

"Il y a d'abord la question du mari et de la femme, du frère et de la s½ur nommés", a détaillé M. Tembo, "nous avons aussi noté que 70% des ministres sont originaires de la province centrale (...) du président".

"Les Malawites ont le sentiment que certains postes n'ont pas été attribués au mérite mais au vu du soutien financier exprimé pendant la campagne", a renchéri une autre figure de la société civile, Mkotama Katenga-Kaunda.

"Du patronage politique", a résumé Danwood Chirwa, un professeur de droit de l'université sud-africaine du Cap.

Sollicité de toutes parts, le porte-parole du chef de l'Etat, Sean Kampondeni, a répondu que M. Chakwera "répondra bientôt à ces préoccupations".

AFP

Ses derniers articles: Soudan du Sud: le parlement dissous, étape attendue de l'accord de paix de 2018  Soudan du Sud: dissolution du parlement  A l'Expo universelle de Dubaï, l'Afrique compte redorer son image 

gouvernance

AFP

Cinq pays du Sahel et la France en sommet, conflit et gouvernance

Cinq pays du Sahel et la France en sommet, conflit et gouvernance

AFP

Des milliers de Libériens manifestent contre la gouvernance de Weah

Des milliers de Libériens manifestent contre la gouvernance de Weah

AFP

RDC: la Belgique attend une nouvelle gouvernance

RDC: la Belgique attend une nouvelle gouvernance

Malawi

AFP

Des employées de plantations au Malawi poursuivent une entreprise britannique pour des viols

Des employées de plantations au Malawi poursuivent une entreprise britannique pour des viols

AFP

Les prostituées du Malawi privées de gagne-pain par le Covid

Les prostituées du Malawi privées de gagne-pain par le Covid

AFP

Une initiative citoyenne donne du souffle au combat contre le Covid-19 au Malawi

Une initiative citoyenne donne du souffle au combat contre le Covid-19 au Malawi

président

AFP

L'ancien président ghanéen John Mahama nommé Haut représentant de l'Union africaine en Somalie

L'ancien président ghanéen John Mahama nommé Haut représentant de l'Union africaine en Somalie

AFP

Au Tchad, dans le clan du président Déby, des tractations pour ne pas "tout perdre"

Au Tchad, dans le clan du président Déby, des tractations pour ne pas "tout perdre"

AFP

Nigeria: l'armée exprime son soutien au président Buhari

Nigeria: l'armée exprime son soutien au président Buhari