mis à jour le

RDC: l'ONU réclame "des efforts" contre le trafic des ressources naturelles

Le Conseil de sécurité de l'ONU a réclamé jeudi "des efforts soutenus" pour empêcher l'exploitation et le commerce illicite des ressources naturelles de la République démocratique du Congo, alors que l'or notamment alimente des groupes armés dans l'est du pays.

Les 15 membres du Conseil, qui ont renouvelé à l'unanimité pour un an, jusqu'au 1er juillet 2021, le régime de sanctions pour la RDC permettant de cibler des individus et des groupes, "ont exprimé leur préoccupation face à l'exploitation et le commerce illégal des ressources naturelles", selon une  déclaration publiée à l'issue d'une visioconférence sur ce pays.

Dans un récent rapport, les experts de l'ONU chargés de contrôler ce régime de sanctions détaillent plusieurs affaires de trafic d'or et citent comme pays de destination l'Ouganda pour l'or venant de la région congolaise de l'Ituri, le Burundi, le Rwanda, les Emirats arabes unis et la Tanzanie pour l'or venant de la région du Sud-Kivu.

Le groupe d'experts précise dans son document obtenu par l'AFP que les Emirats arabes unis ont promis de durcir leurs contrôles sur la provenance de l'or arrivant dans leur pays.

"Le Groupe a suivi le parcours de l'or congolais vers des raffineries régionales et d'autres destinations internationales". Il "a constaté que certaines raffineries agissaient en tant que courtiers, utilisaient des paiements en espèces, effectuaient des échanges de raffineur à raffineur et avaient recours à des réseaux d'entreprises pour masquer la propriété (de l'or), empêchant d'établir des responsabilités dans la chaîne d'approvisionnement", indique le rapport.

"Les négociants en or évitent également l'utilisation des réseaux bancaires classiques", note-t-il.

Selon les experts, "en matière de ressources naturelles, le secteur de l'or congolais reste vulnérable à son exploitation par des groupes armés et des réseaux criminels, ainsi qu'au commerce non réglementé". Au cours de l'année passée, "les volumes d'or de contrebande ont été nettement plus élevés que les volumes d'or commercialisés légalement", selon eux.

AFP

Ses derniers articles: Guinée: le bilan officiel des violences s'alourdit, la médiation piétine  Nigeria: un entrepôt pour les victimes du Covid-19 pillé  Libye: Tripoli dénonce les propos de Macron et réclame des "excuses" 

l'ONU

AFP

Libye: mesures concrètes pour une sortie de crise, l'ONU "assez" optimiste

Libye: mesures concrètes pour une sortie de crise, l'ONU "assez" optimiste

AFP

Libye: l'envoyée de l'Onu "assez optimiste" sur la possibilité d'un cessez-le-feu

Libye: l'envoyée de l'Onu "assez optimiste" sur la possibilité d'un cessez-le-feu

AFP

Cameroun: les experts des droits de l'homme de l'ONU demandent "de libérer" Kamto

Cameroun: les experts des droits de l'homme de l'ONU demandent "de libérer" Kamto

ressources

AFP

Le Mozambique veut créer un fonds souverain pour ses futures ressources gazières

Le Mozambique veut créer un fonds souverain pour ses futures ressources gazières

AFP

Elections en Centrafrique: l'ONU s'inquiète d'un manque de ressources

Elections en Centrafrique: l'ONU s'inquiète d'un manque de ressources

AFP

Le HCR veut plus de ressources pour les réfugiés en Afrique

Le HCR veut plus de ressources pour les réfugiés en Afrique

trafic

AFP

Mauritanie: le trafic internet perturbé par un incident sur un câble sous-marin

Mauritanie: le trafic internet perturbé par un incident sur un câble sous-marin

AFP

En Afrique de l'Ouest, le trafic de faux médicaments reste un fléau

En Afrique de l'Ouest, le trafic de faux médicaments reste un fléau

AFP

Maroc: plusieurs arrestations pour trafic de visas et de cartes de séjour

Maroc: plusieurs arrestations pour trafic de visas et de cartes de séjour