mis à jour le

Centrafrique: un groupe armé suspend sa participation

Un des principaux groupes armés centrafricains a annoncé vendredi soir qu'il suspendait sa participation à l'accord de paix qu'il avait signé le 6 février 2019 avec le gouvernement centrafricain et 13 autres mouvements rebelles.

"Le mouvement 3R (Réclamation et Réhabilitation) décide de la suspension de toute sa participation aux organes de mise en oeuvre" de l'accord de paix, déclare le chef du groupe, Sidiki Abbas, dans un communiqué.

Il demande également aux hommes des 3R de "répliquer avec la dernière force en cas d'attaque contre ses bases" par les forces gouvernementales.

Toutefois, le mouvement 3R "réaffirme son engagement irréversible dans le processus de mise en oeuvre" de l'accord de paix "si les menaces, les provocations cessent", affirme-t-il. 

Mercredi, la Mission des nations unies en Centrafrique (Minusca) avait mis en garde Sidiki Abass "contre sa tendance expansionniste dans d'autres parties de la région, en claire violation de l'Accord politique pour la paix et la réconciliation en République Centrafricaine (APPR-RCA)". 

En mai 2019, quatre mois après la signature de l'accord, 46 civils avaient été tués par des éléments des 3R à Paoua, dans le nord-ouest du pays. 

Quatre mois plus tard, Sidiki Abass, également connu sous le nom de Sidi Bi Soulemane, annonçait sa démission de son poste de conseiller militaire auprès du gouvernement centrafricain, qu'il occupait dans le cadre de l'accord de paix.

Avant une élection présidentielle à haut risque, prévue pour décembre 2020, et malgré l'accord signé en février 2019, la Centrafrique est toujours en proie aux exactions des milices, et le gouvernement ne contrôle qu'une petite partie du territoire.

AFP

Ses derniers articles: Au Cameroun, un plasticien peint la fragilité du monde face au coronavirus  Présidentielle au Burkina : Kaboré investi samedi par son parti malgré un bilan mitigé  Le mystère des têtes coupées de Fana au Mali 

paix

AFP

Au pied de la basilique de Yamoussoukro: les énormes mains de Saype, symboles de solidarité et de paix

Au pied de la basilique de Yamoussoukro: les énormes mains de Saype, symboles de solidarité et de paix

AFP

Poursuite des violences au Soudan du Sud malgré la paix sur le papier

Poursuite des violences au Soudan du Sud malgré la paix sur le papier

AFP

Soudan du Sud: la paix n'a pas encore apaisé la faim

Soudan du Sud: la paix n'a pas encore apaisé la faim

participation

AFP

Libye: les deux camps rivaux annoncent "suspendre" leur participation aux pourparlers de Genève

Libye: les deux camps rivaux annoncent "suspendre" leur participation aux pourparlers de Genève

AFP

Libye: Tripoli suspend sa participation aux discussions

Libye: Tripoli suspend sa participation aux discussions

AFP

Algérie: le président par intérim propose un dialogue sans participation de "l'Etat"

Algérie: le président par intérim propose un dialogue sans participation de "l'Etat"