mis à jour le

Coronavirus: un troisième cas confirmé au Burkina Faso

Un nouveau cas de coronavirus a été confirmé vendredi au Burkina Faso, portant à trois le nombre de personnes infectés dans ce pays africain où les rassemblements et manifestations ont été interdits jusqu'à fin avril en raison de la pandémie.

"Un nouveau cas à été détecté chez une troisième personne dont les résultats des prélèvements se sont révélés positifs au coronavirus", a déclaré la ministre de la Santé, le Dr Claudine Lougué, lors d'une tournée de sensibilisation.

"Le nouveau cas a été en contact avec le premier couple infecté" au Covid-19, a souligné Mme Lougué, précisant qu'il était déjà était sous surveillance au centre hospitalier universitaire de Tengandogo, en périphérie sud de Ouagadougou.

Dès la confirmation des résultats, il a été mis en quarantaine, a-t-elle poursuivi.

"Sept autres prélèvements ont été faits sur des cas suspects et nous attendons incessamment les résultats", a-t-elle aussi indiqué.

Lundi, deux premiers cas de coronavirus avaient été détectés au Burkina Faso, chez un couple burkinabè rentré fin février d'un séjour en France.

Dès mercredi, le gouvernement a décidé de suspendre jusqu'à fin avril les manifestations et les rassemblements publics et privés, notamment la Semaine nationale de la culture, prévue du 21 au 28 mars à Bobodioulasso, la deuxième ville du pays. 

Le Burkina Faso, pays sahélien très pauvre de 20 millions d'habitants, s'est doté d'un plan de riposte à l'épidémie, estimé à plus de 9 milliards de francs CFA (13 millions d'euros), selon le ministère de la Santé.

AFP

Ses derniers articles: Somalie: l'UA condamne l'extension du mandat présidentiel  Ethiopie: nouvelle flambée de violences interethniques en Amhara  Les Nigérians étranglés par une hausse des prix incontrôlée 

Burkina

AFP

Assassinat de Sankara: la France remet un "dernier lot" de documents au Burkina

Assassinat de Sankara: la France remet un "dernier lot" de documents au Burkina

AFP

Les supplétifs civils, nouvelles cibles des jihadistes au Burkina Faso

Les supplétifs civils, nouvelles cibles des jihadistes au Burkina Faso

AFP

Burkina Faso: le Fespaco reporté sine die en raison du Covid-19

Burkina Faso: le Fespaco reporté sine die en raison du Covid-19

Faso

AFP

Présidentielle au Burkina Faso sous menace jihadiste

Présidentielle au Burkina Faso sous menace jihadiste

AFP

Sous les coups des jihadistes, le Burkina Faso coule

Sous les coups des jihadistes, le Burkina Faso coule

AFP

L'épidémie de coronavirus va faire plonger la croissance du Burkina Faso

L'épidémie de coronavirus va faire plonger la croissance du Burkina Faso