Slate Afrique avec AFP

Slate Afrique avec AFP

Slate Afrique avec AFP

La marionnette qui fait poser des bombes

En regardant la dernière publicité d'un opérateur de téléphonie mobile britannique, Ahmed «Spider» a vu rouge. A l’écran, «Abla Fahita», la marionnette vedette de Vodafone, ne se contentait pas, selon lui, de promouvoir la marque auprès des Egyptiens, mais donnait aussi des instructions aux poseurs de bombes. De l’avis du jeune partisan d’Hosni Moubarak, tout, dans la mise en scène, rappelait les codes des islamistes qui soutiennent l'ex-président Mohamed Morsi, destitué le 3 juillet 2013.

Bangui quadrillée, cap sur Bossangoa

Bangui quadrillée, cap sur Bossangoa

Bangui gardait dimanche matin un aspect de ville aux abois, silencieuse, rues sans animation, boulevards contrôlés par les blindés de l’armée française, comme la veille. Selon des habitants de la capitale centrafricaine contactés par l’AFP, seuls de rares tirs isolés ont résonné dans la nuit. Dans les quartiers, les gens sortaient néanmoins de chez eux plus que les jours précédents, les fidèles espérant pouvoir se rendre aux offices dominicaux.

Un prêtre français enlevé au Cameroun

Un prêtre français enlevé au Cameroun

Un prêtre français, Georges Vandenbeusch, curé de la paroisse de Nguetchewe, a été enlevé dans la nuit de mercredi à jeudi dans le nord du Cameroun, à la frontière avec le Nigeria, a annoncé à Paris le ministère français des Affaires étrangères. La zone «était formellement déconseillée du fait du risque terroriste et du risque d’enlèvement», a ajouté le Quai d'Orsay dans un communiqué. «En connaissance de cause, le père Georges avait fait le choix de demeurer dans sa paroisse pour l’exercice de sa mission», précise-t-il.

Un mariage finit dans un bain de sang au Nigeria

Un mariage finit dans un bain de sang au Nigeria

La violence des armes a encore frappé au Nigeria. Plus de 30 personnes ont été tuées, samedi 2 novembre, dans l'attaque d'un cortège nuptial par des hommes armés dans l'Etat de Borno, dans le nord-est du pays, ont indiqué des témoins et des survivants. Le marié, des membres de sa famille et des amis qui revenaient à Maiduguri, la capitale de cet Etat, après le mariage célébré à Michika, dans l'Etat voisin d'Adamawa, figurent parmi les victimes, ont-ils dit, sans donner de précision sur l'identité du marié.