Christian Bouquet

Christian Bouquet

Professeur de géographie politique à l’Université Bordeaux 3. Auteur de Géopolitique de la Côte d’Ivoire, Armand Colin, 2008.

Pourquoi la crise burkinabè pourrait rebondir

Pourquoi la crise burkinabè pourrait rebondir

Il faut se méfier des métaphores médicales quand on évoque les turbulences d’un pays fragile, mais il faut aussi se souvenir que les mêmes causes entraînent souvent les mêmes effets. Or, le tableau clinique du pays (Faso) des hommes intègres (Burkina) affiche des symptômes déjà observés ici ou là en Afrique et dont on peut sans grand risque prédire qu’ils (ré)apparaîtront bientôt dans un nombre croissant d’Etats du continent.

Le début de la fin pour Gbagbo

Le début de la fin pour Gbagbo

Depuis quelques semaines, il n’échappe pas aux analystes que le chef de l’Etat sortant de Côte d’Ivoire perd progressivement la maîtrise de la situation. C’est ainsi que, lâché par la Banque centrale des Etats d’Afrique de l’Ouest (BCEAO) et menacé de manquer rapidement de liquidités, il a annoncé qu’il allait créer sa propre monnaie, la MIR (pour Monnaie ivoirienne de la Résistance) et s’est mis en quête d’un pays ami capable d’en imprimer les billets. En vain.