Pierre Cherruau et Lala Ndiaye

Pierre Cherruau et Lala Ndiaye

Pierre Cherruau et Lala Ndiaye

La muse camerounaise de Cloclo

La muse camerounaise de Cloclo

Si vous n’êtes pas fan de Claude François, il y a peu de chances que vous ayez déjà poussé les portes du Kamukera. Ce n’est pas une association pour les férus de Cloclo, encore moins un de ces lieux mythiques où les nostalgiques des années soixante-dix aiment à se retrouver. Niché à deux pas de la bibliothèque François Mitterrand, près de la Seine, dans le XIIIe arrondissement de Paris, le Kamukera est un restaurant hors-normes, à la croisée de deux cultures.

«Les Ivoiriens, pas mûrs pour la démocratie»

«Les Ivoiriens, pas mûrs pour la démocratie»

SlateAfrique — Lors de la présidentielle de décembre 2010, regrettez-vous d'avoir affiché vos préférences politiques? A.B. — Non. Mais pas en Afrique, c’est dangereux de s'engager en politique. Celui qui voudrait me donner un poste et faire de moi un ministre, j’appelle les flics. Je me dirais que celui-là, il veut ma peau. Une décision que je regrette? Non, mais en revanche, j’ai compris que les Ivoiriens n’étaient pas prêts pour la vraie démocratie.

«Le président Wade est un déséquilibré!»

«Le président Wade est un déséquilibré!»

Mise à jour du 16 octobre: Samedi 15 octobre, Idrissa Seck est officiellement entré en lice pour l'élection présidentielle de février 2012 au Sénégal. Il a lancé sa coalition «Idy4president» formée de 40 partis et organisations de la société civile.***SlateAfrique - Selon le quotidien sénégalais Le Pays vous auriez accepté une mallette de 100 millions de francs CFA (1,5 million d’euros) remise par Robert Bourgi en 2000 pour «trahir» Abdoulaye Wade. Que répondez-vous à ces allégations?

Succéder au président Wade

Succéder au président Wade

Mise à jour du 16 octobre: Samedi 15 octobre, Idrissa Seck est officiellement entré en lice pour l'élection présidentielle de février 2012 au Sénégal. Il a lancé sa coalition «Idy4president» formée de 40 partis et organisations de la société civile.***SlateAfrique - Au regard des récents évènements qui se sont produits dans le Maghreb avec le «printemps arabe», pensez-vous que ce phénomène puisse toucher l’Afrique subsaharienne, particulièrement le Sénégal?