Slate Afrique

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Tapis rouge pour les dirigeants africains en Inde, mais les expatriés y endurent le racisme

Tapis rouge pour les dirigeants africains en Inde, mais les expatriés y endurent le racisme

Du 26 au 29 octobre, New Delhi accueillait le troisième sommet Inde-Afrique. Pour cette évènement, les autorités indiennes ont reçu en grande pompe des représentants des 54 pays du continent africain, dont une quarantaine de chefs d'Etat. Un grand raout qui vise d'abord à intensifier les relations économiques entre l'Inde et le continent africain. Le premier ministre indien Narendra Modi, en poste depuis mai 2014, a voulu voir les choses en grand pour cette édition, la première sous son mandat, en invitant tous ses homologues africains contrairement à ce qui se faisait dans le passé.

Un Kényan termine deuxième d'un marathon où il n'a couru que le dernier kilomètre...

Un Kényan termine deuxième d'un marathon où il n'a couru que le dernier kilomètre...

Un mauvais remake de la fable du lièvre et de la tortue. Au Stanchart Nairobi Marathon, une prestigieuse épreuve, qui se tenait dimanche 25 octobre dans les rues de la capitale kényane, un inconnu semblait avoir déjoué tous les pronostics en bouclant la course à la seconde place devant certains des meilleurs athlètes locaux. Mais la duperie a fait long feu, rapporte le site d'informations kenyans.co.ke.

L'Afrique ne produit que 1% des connaissances scientifiques mondiales

L'Afrique ne produit que 1% des connaissances scientifiques mondiales

Le futur Albert Einstein a peu de chances de voir le jour en Afrique. C'est statistique. Le continent africain est la région sur Terre qui compte la moins forte concentration de scientifiques et par conséquent le plus faible volume de publications scientifiques. Selon L'Unesco, seules 1,1% des publications scientifiques diffusées à travers le monde sont l'oeuvre de scientifiques africains. Pas un hasard quand l'on sait que l'Afrique est le continent qui forme le moins de scientifiques.

Notre résumé de tout ce qu'il faut savoir sur l'élection présidentielle en Côte d'Ivoire

Notre résumé de tout ce qu'il faut savoir sur l'élection présidentielle en Côte d'Ivoire

Dimanche 25 octobre c'est un grand jour en Côte d'Ivoire. Des millions d'électeurs vont aller déposer leur bulletin dans l'urne pour le compte du premier tour de l'élection présidentielle. Près de cinq ans après la grave crise post-électorale (décembre 2010-avril 2011) qui avait failli emmener tout un pays dans le gouffre de la guerre civile, les Ivoiriens ont l'occasion de tourner définitivement la page en cas de processus électoral réussi. 

Au Burkina Faso, fêter Thomas Sankara est de nouveau un sport national

Au Burkina Faso, fêter Thomas Sankara est de nouveau un sport national

Le Burkina Faso fête aujourd'hui le triste 28e anniversaire de la mort de Thomas Sankara, l'ancien chef d'Etat burkinabè assassiné lors du putsch de 1987. Depuis la chute de Blaise Compaoré, qui a dirigé le pays du main de fer de 1987 à 2014, l'ex-président au statut d'icône national est revenu sur le devant de la scène au Burkina Faso. À lire aussi: Au Burkina, la dissolution du RSP devrait permettre d'éclaircir définitivement la mort de Sankara

En Egypte, des réfugiés palestiniens vivent en marge de la société dans un camp depuis 60 ans

En Egypte, des réfugiés palestiniens vivent en marge de la société dans un camp depuis 60 ans

C'était en 1948, au début de la guerre israelo-arabe, qui verra la victoire militaire d'Israël sur une coalition composée de la Syrie, Jordanie, Egypte et de l'Irak. Des habitants de l'ex-ville palestinienne de Beersheba (aujourd'hui en Israël), située à 71km au sud-ouest de Jérusalem, avaient fui le conflit et l'avancée des troupes égyptiennes. Après plusieurs jours de marche avec leurs chameaux dans le désert, une quarantaine de réfugiés palestiniens avaient atteint la région d'Abu Kabir, dans le nord de l'Egypte.

Pourquoi l'Afrique du Sud a tort de vouloir quitter la CPI

Pourquoi l'Afrique du Sud a tort de vouloir quitter la CPI

L'Afrique du Sud est en voie de quitter la Cour pénale internationale (CPI). Un bras de force diplomatique qui fait suite à la visite du chef d'Etat Omar el-Béchir, accusé de crimes de guerre, dans le pays à la mi-juin. Le président soudanais était resté pendant 48 heures sur le sol sud-africain pour assister à un sommet de l'Union africaine, et il avait pu quitter, à l'issue de ce périple, le pays sans être inquiété, alors qu'il fait l'objet d'un mandat d'arrêt international émit par la CPI.