Marcus Boni Teiga

Marcus Boni Teiga

Ancien directeur de l'hebdomadaire Le Bénin Aujourd'hui, Marcus Boni Teiga a été grand reporter à La Gazette du Golfe à Cotonou et travaille actuellement en freelance. Il a publié de nombreux ouvrages. Il est co-auteur du blog Echos du Bénin sur Slate Afrique.

Niger: duel serré au second tour

Niger: duel serré au second tour

L’élection du nouveau président de la République du Niger a lieu le 12 mars 2011, dans le cadre du second tour. Un scrutin qui doit ainsi consacrer le retour à la démocratie et à l’ordre constitutionnel, après la parenthèse de la junte militaire qui a renversé le président Mamadou Tandja le 18 février 2010. Ce dernier avait modifié la Constitution au terme de ses deux mandats constitutionnels pour se maintenir au pouvoir. Et cela, non sans susciter l’ire de l’opposition nigérienne et d’une grande partie de la communauté internationale.

Vidomégons, les enfants-esclaves du Bénin

Vidomégons, les enfants-esclaves du Bénin

Le Bénin traîne la triste réputation du phénomène de ce qu’on appelle les «vidomégons» en langue Fon ou communément «les enfants placés» en français. Une sorte de préceptorat dans les temps anciens, mais qui s’est transformé au fil du temps en un véritable esclavage moderne.Jadis, il était de coutume que les familles nanties prennent en charge des enfants de leurs parents afin de s’occuper de leur donner une bonne éducation et une formation pour la vie socioprofessionnelle.

Un grain de sable dans le modèle démocratique (Màj)

Un grain de sable dans le modèle démocratique (Màj)

(Mise à jour : Le parlement béninois a approuvé le 4 mars le report de l'élection présidentielle qui devait être organisée le 6 mars 2011. Les listes électorales n'ont pas pu être mises à jour à temps. Selon l'opposition, plus d'un million de nouveaux électeurs n'ont pas été inscrits sur les listes électorales. Le premier tour de la présidentielle est reporté au 13 mars).    Il y a quelque mois, le président Boni Yayi a déclaré publiquement face aux revendications des syndicalistes qu’il n’était candidat à rien.