La Nouvelle Tribune

La Nouvelle Tribune

Le Maroc a accueilli depuis 2010 près de 30.000 Marocains du monde

Le Maroc a accueilli depuis 2010 près de 30.000 Marocains du monde

Le Maroc a accueilli lors des trois dernières années près de 30.000 Marocains du monde, en raison des crises politiques qu’ont connues plusieurs pays arabes et africains, outre nombre de familles qui sont revenues s’installer au Royaume à cause de la crise financière et économiques qu’ont connue certains pays d’accueil, dont l’Espagne et l’Italie, a indiqué lundi à Rabat le ministre délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger, Abdellatif Maâzouz.

Une passagère accouche en plein vol Casablanca-Bologne

Une passagère accouche en plein vol Casablanca-Bologne

Une passagère du vol de Royal Air Maroc reliant Casablanca à Bologne (Italie), dimanche dernier, a accouché en plein vol d’un bébé de sexe masculin, a-t-on appris lundi auprès de la compagnie nationale, assurant que le bébé et la maman sont “en bonne santé”. Agée de 39 ans, la femme avait senti les premières contractions quelques minutes après le décollage. Le commandant de bord avait alors décidé, par mesure de précaution, de dérouter le vol vers Barcelone, précise un communiqué de la RAM.

Dans l’espace et le temps:  La crise qui résiste…

Dans l’espace et le temps: La crise qui résiste…

Lorsqu’il évoque, au cours de la séance inaugurale des treizièmes Rencontres Économiques d’Aix «le choc des temps», l’économiste français Jacques Mistral* choisit de réfléchir à haute voix sur une problématique qui interpelle tout le monde, spécialistes, décideurs politiques, managers, simples citoyens, celle de « la crise qui résiste ». Pour ce membre éminent du Cercle des Economistes, « la crise semble en effet, nous envelopper de toutes parts, c’est devenu un mot valise…». 

Un recours accru à l’endettement extérieur

Un recours accru à l’endettement extérieur

La dette extérieure du Royaume (dette du Trésor et dette des établissements publics et collectivités locales garantie par l’Etat) connaît un nouveau trend haussier. Durant les trois premiers mois de l’année 2013, (avant la dernière sortie du pays sur le marché international des capitaux), elle s’aggravait de 3,9 milliards de dirhams pour atteindre à 216 milliards de dirhams, soit 25,4 % du PIB, contre 212,7 milliards de dirhams en 2012 et 189,1 milliards de dirhams en 2011.