Madagascar Tribune

Madagascar Tribune

Processus de sortie de crise - Vers un nouveau calendrier électoral

Le sommet du Groupe international de contact sur Madagascar (GIC-M) à Addis-Abeba accentue la pression sur les candidats à problèmes en élargissant les menaces de sanctions à leurs entourages et à leurs collaborateurs : interdiction de voyager à l'étranger, gel des avoirs. Mais cela importe peu aux yeux de ces trois candidats « indésirables » qui font appel au « patriotisme » des Malgaches, privés selon leur point de vue, par la communauté internationale, de la liberté de choisir.

Une autre manière de célébrer la fête nationale - « Wake Up Madagascar » se fait concret

Déjà présent dans les réseaux sociaux, un groupe d'une vingtaine d'individus composé de jeunes et de moins jeunes, hommes et femmes, a décidé de concrétiser leur opinion et leur point de vue sur les affaires nationales ce mercredi 26 juin à Antaninarenina. Il était 11h et ils ont appelé les Malgaches à se réveiller ; rien d'autres à part que ce groupe s'était déjà préparé à l'événement car tous ses membres étaient identifiés par le port de tee-shirt avec inscription « Wake Up Madagascar ».

Andry Rajoelina sur les élections - « Les questions de candidature sont un faux débat »

Interrogé par les journalistes ce mercredi 26 juin à Iavoloha sur la tenue des élections, Andry Rajoelina a réitéré sa position, notamment sur le droit fondamental de tout un chacun d'avoir la liberté de choisir. « L'heure n'est plus aux questions de candidature, je pense qu'il est temps maintenant de se pencher sur les projets de société et les programmes de chaque candidat. Autrement, on se livre à de faux-débats. En effet, nous nous attardons sur des questions de personnalité.

Pety Rakotoniaina – Andry Rajoelina - Échanges de bons procédés et déclaration d'allégeance

Sur la place de Tsianolondroa où la population de Fianarantsoa était massée, le président de la Délégation spéciale (PDS) de la commune urbaine (CU) de Fianarantsoa a exprimé sa gratitude envers le président de la Transition qui l'a, lui et d'autres politiciens remarque-t-il, sorti de prison et qui lui a donné ce poste de PDS et nommé son épouse membre du Conseil supérieur de la Transition.

Programme de la Présidence de la Transition - Fianarantsoa a son « hôpital manarapenitra »

Après Toamasina, Antsiranana et Toliary, ce fut au tour de Fianarantsoa de se voir inaugurer son « hôpital manarapenitra » ; Andry Rajoelina, président de la Transition y a fait le déplacement pour procéder ce samedi 22 juin à une série d'inauguration d'infrastructures dont cet établissement hospitalier aux normes internationales qu'il a fait construire pour que le peuple se souvienne un jour de lui et de ce que j'ai entrepris.

La bande dessinée africaine subsiste dans l'inconnu

Mal exploitée ; même à cinquante ans, la bande dessinée africaine poursuit son combat pour décrocher sa notoriété. « Gasy bulle » l'étale ainsi sur les murs de l'Institut français de Madagascar. « Gasy bulle » est en train de s'affirmer en tant qu'événement didactique au sein des centres culturels de la capitale ; trois semaines durant depuis le 3 juin, « Gasy bulle » affiche les diversités de la bande dessinée. L'histoire de la bande dessinée africaine a connu des embûches.

Toamasina - Les volailles commencent à remplir les marchés

La population de Toamasina baigne actuellement dans une ambiance de fête, depuis que le vent de la politique, qui commençait à l'ennuyer, s'est quelque peu apaisé. Pendant ces jours précédant la fête nationale, c'est le marché aux volailles qui est le plus garni. En effet nous avons remarqué que les poules, coqs, dindes,… emplissent peu à peu le marché de Bazarikely. Cependant, malgré la fête, il n'y a pas eu de hausse conséquente des prix par rapport aux fêtes de Noël et de fin d'année.

Université Barikadimy - Les étudiants de l'université refusent d'être des pantins politiques

De nombreuses fois, les étudiants de l'université de Barikadimy se sont confrontés avec les politiciens qui séjournent à Toamasina. Normalement, il devrait y avoir des groupes d'étudiants qui sont censés s'occuper de ces politiciens. C'est-à-dire dans les moments où les politiciens décident de rassembler la population, ils font appel aux étudiants. Toutefois les activités de ces étudiants avec les politiciens doivent toujours être stipulées dans un contrat signé et approuvé par les deux parties.

Ambohitrarivo- Alaotra - La population ne cesse de se plaindre de l'insécurité

« Que ce soit les vols de bœufs ou les vols de riz, l'insécurité règne chez nous », dixit Jean Chris RAZANADRAKOTO, alias Barabasy, maire de la ville d'Ambohitrarivo. Pas un jour ne se passe, sans qu'on entende parler des vols de riz sur les rizières. Selon toujours Barabasy « ceux qui sont en possession de rizière sont les plus ciblés, car les entrepôts, qui sont souvent au nombre de sept, sont éloignés.

SEHATRA FANARAHA-MASO NY FIAINAM-PIRENENA - Citoyen, réveille-toi, ils sont devenus fous !

SEHATRA FANARAHA-MASO NY FIAINAM-PIRENENA SeFaFi Observatoire de la Vie Publique Lot III R 45 tar Tsarafaritra, Tsimbazaza, Antananarivo 101 Tél. 032 59 761 62 Email : sefafi gmail.com Site Web : www.sefafi.mg Le 21 août 1968, les chars soviétiques et est-allemands du Pacte de Varsovie pénétraient dans Prague, mettant fin à un trop court « printemps démocratique ». Les jeunes Tchèques avaient écrit sur les murs : « Lénine, réveille-toi, ils sont devenus fous ! ».